Talib Kweli / Madlib – « Liberation »

Talib Kweli / Madlib – « Liberation »

Liberation[Album]
03/01/2007
(Stones Throw/Téléchargement temporaire)

Une rencontre au sommet. Celle d’un des plus fameux producteurs du moment, Madlib (déjà auteur de « Jaylib » avec JDilla et de « Madvillain » avec Mf Doom), avec un des plus grands Mc-lyricist, Talib Kweli. À noter que c’est en dehors de toute volonté commerciale que se sont associés ces deux artistes, puisque cet album était proposé en téléchargement gratuit au début de l’année. Le titre « Liberation » n’est d’ailleurs pas innocent, puisqu’il met en avant la volonté de produire un disque en dehors de toutes contraintes, dans un but artistique uniquement

Cet esprit de « liberté » est tout de suite à l’oeuvre puisque le premier titre est un freestyle de deux minutes de Kweli sur une instru classique, servant plus à chauffer l’ambiance. On entrevoit seulement le vrai concept à partir de « Funny Money » où, sur une instru hypnotique de pur jus madlibien, T.K lance une diatribe contre les promoteurs, labels et autres acteurs peu scrupuleux du monde du HipHop. « Time Is Right » est un autre freestyle, au travers d’un talkie-walkie, sur une production d’influence Rza-Wu-Tang, efficace et tranchante. Petit ratage sur cet opus: le titre « Over The Counter » où l’on voit ce qui arrive quand Madlib essaye de faire un « Bounce Track », un titre contre-nature dont arrive à difficilement s’extirper Kweli. Heureusement, suit directement le puissant « The Function » featuring Strong Arm Steady, puis le fabuleux « Happy Home », featuring Candice Anderson, où notre Mc parle avec respect et amour de sa famille et notamment de ses grands-parents, pour un hommage émouvant à ses racines et sa culture. Toute la fin de cet opus s’enchaîne bien avec « Soul Music », léger et doux, sorte d’aparté expérimental, avant de finir avec la petite bombe « What Can I Do », morceau dans l’esprit « Reflection Eternal » mais avec la patte peut-être plus jazzy de Madlib

On ne peut d’ailleurs pas comparer l’impact de cet opus avec celui du « Reflection Eternal » de Kweli et Hi-Tek. Tout d’abord parce que « Liberation » est bien plus court, et ressemble plus à une succession de maxis qu’à un véritable projet, pensé et mis en oeuvre de longue date. Néanmoins, il met en avant la facilité de ces deux artistes à produire un HipHop de très grande qualité, même si on retiendra seulement certains titres plutôt que sa globalité. Mais pensons à tous ces groupes actuels, incapables de sortir un titre comparable, qui doivent être écoeurés par l’écart flagrant qui existe entre deux mondes: celui de l’entertainment et celui de l’art. Car ce « Libération » n’en demeure pas moins une belle oeuvre

Ecoutez un extrait ici et


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.