SebastiAn – « Remixes »

Remixes[Album]
22/09/2008
(EdBanger/ Because/Warner)

Au même titre que ses compagnons de Justice, également entité historique du label, SebastiAn aura lui aussi amplement contribué à l’affirmation de l’identité EdBanger sur la scène électronique française puis internationale, bien qu’il cultive une certaine différence avec les autres membres de la famille. Personnage sombre, toujours vêtu de noir, fumeur de clopes invétéré, le producteur est plutôt du genre touche à tout à en croire son parcours débuté avec Cercle Vicieux, alors dans le giron de La Cliqua, puis ses rencontres décisives aux deux extrêmes de l’art, avec l’inqualifiable Jean Louis Costes et les précieux Daft Punk, qui auront à elles deux dessiné les limites de son registre. De là, SebastiAn jouera sur deux tableaux, dans l’underground le plus sombre aux côtés du performeur, et dans les stades japonais, avec Kavinsky, en première partie des Versaillais

La suite, on la connaît: trois maxis (« Smoking Kills », « Ross Ross Ross » et « Motor ») ont terrassé les bacs, et chaque remix qu’il aura pondu n’aura pas manqué de faire trembler instantanément toute la blogosphère. Les internautes insatiables n’apprendront donc pas grand-chose de cette compilation regroupant la plupart de ses crimes avoués, à moins que deux ou trois remixes manquent encore à l’appel et que l’attirance pour l’objet ait encore un sens. Les autres, majoritaires, découvriront ici une sélection de tubes interplanétaires hachés menu par ce boucher affublé de son tablier ensanglanté (et noir évidemment), salissant et découpant ses victimes à coups de rythmiques cinglantes sans pour autant les défigurer totalement. À l’instar des 2ManyDjs à une époque, mais avec un tact totalement différent, SebastiAn offre aux titres proie une seconde vie, leur impose sa patte pour un résultat explosif, bien que parfois prévisible et redondant

Mais sourd ou totalement insensible sera celui qui ne fera aucune démonstration de son enthousiasme à l’écoute des excellents remixes ici présents, qu’ils aient été piochés dans la scène rock (Editors, The Rakes, The Kills, Das Pop, Bloc Party), indie (Revl9n, The Rapture, Klaxons), electro (Daft Punk, Mylo, Kavinsky, Benjamin Theves, Annie), chanson (Sebastien Tellier) ou même RnB (Kelis). On regrettera pourtant fortement que la sélection ne soit pas plus exhaustive d’autant que, contrairement au récent remix de Rage Against The Machine (« Killing In The Name Of SebastiAn ») disponible ici ou là sur web, figure même en clôture de ce tracklisting la refonte du « Tous Ces Mots » de la prêtresse française Nadiya, pourtant initialement refusée (en raison de son potentiel à faire de l’ombre à l’original?). Reste que cette compilation, déjà indispensable, se présente comme une mise à jour parfaite avant l’arrivée d’un premier véritable album début 2009, envers lequel le fidèle public de SebastiAn se fera certainement plus exigeant. En attendant, dansez..

Ecoutez un extrait ici

Tracklisting1 – INTRO2 – Revl9n « Walking Machines »3 – Daft Punk « Human After All »4 – Mylo « Paris Four Hundred »5 – The Rapture « Get Myself Into It »6 – Editors « Camera (Fader) »7 – The Rakes « We Danced Together »8 – Kelis « Bossy »9 – The Kills « Cheap And Cheerful »10 – Kavinsky « Testarossa Autodrive »11 – Benjamin Teves « Texas »12 – Das Pop « Fool For Love »13 – Bloc Party « Still Remember »14 – Sebastien Tellier « Sexual Sportswear »15 – Klaxons « Golden Skans »16 – Annie « Happy With You »17 – Nadiya « Tous Ces Mots »

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire