Portishead – « Third »

Third[Album]
28/04/2008
(Barclay/Universal)

Dix ans. C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour que Portishead, trio Bristolien quasi-inventeur du trip hop, daigne donner suite à un album éponyme successeur du désormais classique « Dummy ». Dix ans et beaucoup de rumeurs. Des rumeurs qui enflaient à mesure que la date fatidique de sortie approchait, et qui en disaient long sur les intentions du groupe. Avec le sobrement intitulé « Third », on allait voir ce qu’on allait voir. Aujourd’hui, l’album entre les mains, on en sait un peu plus sur un projet que les plus ambitieux comparent au « Mezzanine » de Massive Attack et qui, aux yeux de Adrian Utley, ne doit ni plus ni moins être accueilli comme le « grand frère » des deux premiers albums

Et si on ne doute pas une seconde que l’état d’esprit qui anime Portishead depuis ses débuts reste inchangé, le résultat, lui, a de quoi surprendre. Loin des ambiances vaporeuses et des mélodies étirées qui firent le succès du groupe, « Third » brille par la froideur qui s’en dégage, autant des accords de guitare acoustique (« The Rip ») que de l’electro aux sonorités industrielles qu’on croyait jusqu’ici bannies d’un tel disque (« Machine Gun »). Une bande son de l’apocalypse qui s’étire sur onze pistes au cours desquelles, bon gré mal gré, on passe des violons/violoncelles lancinant bien connus des amoureux du trip hop (« Small », « Silence ») à des rythmiques bien plus inhabituelles (les 120 bpm de « We Carry On » par exemple), le tout en compagnie des textes de Beth Gibbons dont le spleen trouve ici un nouvel écho, bienvenu sur la plupart des titres

On voit d’ici les fans de la première heure crier à la trahison mais qu’importe, malgré la noirceur et la mélancolie qui s’en dégage, « Third », sans pour autant rivaliser dans le registre crépusculaire avec son proche cousin « Mezzanine », prend le risque salutaire d’innover dans un genre que l’on dit cloisonné, condamné à tourner en rond et passéiste. Probablement déboussolés à la première écoute, espérons que les puristes adeptes du groupe finissent par l’entendre de cette oreille

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire