NASA – « The Spirit Of Apollo »

The Spirit Of Apollo[Album]
16/02/2009
(Anti/Pias)

Depuis six ans, sans que nous le sachions, deux djs/producteurs parcouraient le monde pour mettre sur pied un des projets hip hop les plus excitants de ce début de siècle. Squeak E.Clean est Américain, frère du cinéaste Spike Jonze, produit et remixe des artistes allant d’Iggy Pop à Ben Lee en passant par Kylie Minogue ou The Eels; Dj Zegon est Brésilien, skateur professionnel, ami proche de Mario Caldato, producteur des Beastie Boys notamment. C’est en 2003 que les deux se rencontrent lors d’une soirée à Los Angeles, se trouvent comme point commun un amour invétéré pour la soul/funk brésilienne. Dés le lendemain, ils se retrouvent en studio: N.A.S.A est né, et son premier album « The Spirit Of Apollo » déjà en préparation

Mais alors, qu’a ce disque de si exceptionnel? Au-delà du talent de production du duo, du concept basé sur l’utilisation systématique mais plus ou moins audible de samples de musique brésilienne, ce sont surtout les innombrables invités qui jonchent ces dix-huit titres qui suscitent la plus grande émotion. Surtout que N.A.S.A a compliqué les choses en faisant collaborer des artistes totalement à l’opposé des uns des autres. Sur le papier en tous les cas car, sur bande, le résultat est aussi convaincant que surprenant. Parmi les rencontres les plus inattendues: l’imprévisible Kool Keith et Tom Waits qui n’avait encore jamais chanté sur une production programmée avant « Spacious Thoughts », Karen O (Yeah Yeah Yeahs) et le regretté Ol’Dirty Bastard sur « Strange Enough », MIA et Spank Rock sur « Watchadoin? », ou la crème-tendance (Kanye West, Santogold, Lykke Li) sur l’excellent « Gifted »..

D’autres titres, affichant des collaborations moins risquées, n’en sont pas moins efficaces. Définitivement ancrées dans le hip hop des années 90 qu’apprécie particulièrement Squeak E.Clean, les productions du duo sied à merveille aux grands pontes du genre et de l’époque prenant également part à la fête. A ce petit jeu, Method Man, E-40 et Dj Swamp (« NASA Music »), KRS One, Fatlip et Slim Kid Tre (« Hip Hop »), Del et Qbert (« Samba Soul »), comme The Cool Kids, Ghostface Killah et Scarface (« The Mayor ») se font particulièrement remarquer. Plus discrets, Sizzla, George Clinton, Chali 2 Na, Chuck D, ou John Frusciante offrent des prestations toutes aussi attrayantes à défaut d’être aussi réussies

Bien qu’il ne parvienne pas totalement à gommer ses quelques défauts, soit quelques titres en deçà des autres, certains autres manquant de fraîcheur étant donné leur réalisation désormais lointaine, quelques passages pop ou rn’b trop systématiques, « The Spirit Of Apollo » réussit toutefois à tenir ses promesses. Certes, sa vitrine est clinquante, peut même paraître trompeuse, mais N.A.S.A. se tire avec brio du piège tendu par ces albums featurings cachant souvent un no man’s land musical. Au contraire, le duo affiche bien haut une belle complémentarité, et finalement assez d’arguments qu’ils fallaient solides pour attirer autant de beau monde. Ne reste plus qu’un mojito au buffet: le vôtre

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur iTunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire