Mulatu Astatke & The Heliocentrics – « Inspiration Information Vol.3 »

mulu180Album
(Strut)
14/04/2009

Née de l’idée de rassembler sur un même album un artiste ou un groupe contemporain et un artiste faisant partie de leurs principales influences, la série «Inspiration Information» du label Strut Records a déjà initié deux heureuses réunions, celle d’Amp Fiddler et du duo jamaïcain Sly&Robbie, et celle du DJ londonien Ashley Beedle et d’Horace Andy. Ce troisième volet de la série est encore le résultat d’une bien belle rencontre à l’occasion d’un concert à Londres: celle du légendaire éthiopien Mulatu Astatke, connu notamment pour sa magistrale contribution à la collection «Ethiopiques» du label Buda Musique, et le crew The Heliocentrics mené par Malcolm Catto (batteur de DJ Shadow et Madlib), et signé sur la branche de Stones Throw Now Again. On devine aisément ce que la collaboration de ces musiciens dans l’âme peut donner au regard des influences de ces derniers, jazz et musique traditionnelle éthiopienne pour Mulatu, funk, afrobeat et électro pour les anglais d’Heliocentrics…

Le résultat est un mix chaud, haut en couleur, audacieux. «Une collision de deux mondes musicaux, un vrai échange d’idées et d’influences», comme l’affirment The Heliocentrics. Car si la musique traditionnelle éthiopienne agrémentée à la sauce jazz, véritable spécialité de Mulatu Astatke, est omniprésente dans cet opus («Mulatu», «Live From Tigre Lounge», «Addis Black Window» construit autour du son entêtant du washint, une flûte éthiopienne en bambou), la touche électrique et hybride des Heliocentrics est loin de passer inaperçue. Elle est particulièrement manifeste dans le titre d’ouverture «Masenqo» (débutant sur un langoureux piano jazzy et un chant traditionnel avant de se transformer en un cocktail explosif mené par la lourdeur de la basse et de la grosse caisse), dans le jazz discordant de «Chinese New Year» ou dans les influences funk teintées de hip-hop de «Fire In The Zoo». On reconnaîtra également la marque de fabrique «Stones Throw» au travers des arrangements des Heliocentrics, faisant la part belle aux sonorités électroniques résolument atypiques et un brin cosmiques («An Epic Story»). Notons enfin la portée cinématographique de cet opus (pas étonnante lorsqu’on sait que Mulatu Astatke a composé la BO du film de Jim Jarmusch «Broken Flowers»), qui offre autant des atmosphères à la James Bond («Cha Cha», «Dewel»), que des ambiances paisibles qu’on associerait volontiers à des road-movies («Blue Nile»).

Ce «Inspiration Information Vol. 3» est donc loin d’être un album de jazz comme les autres. Plus éclectique, moins contemplatif et complètement inclassable, il présente des talents rares qui se révèlent autant dans le travail de collaboration que dans la créativité de chaque artiste, désireux de briser la frontière artificielle entre musique traditionnelle et musique moderne. Une galette gorgée de richesses à savourer et à redécouvrir à chaque écoute.

En écoute:

Achetez sur:
itunes43

Un aperçu du live ayant été à l’origine de la collaboration entre Mulatu Astatke et the Heliocentrics au Cargo de Londres, le 17 avril 2008 :

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire