Mike Patton – « Peeping Tom »

Peeping Tom[Album]
29/05/2006
(Ipecac/Differ Ant)

Qui aujourd’hui peut se vanter plus que Mike Patton d’être devenu un gage de qualité à lui seul, mais aussi un artiste des plus bankable? Faith No More, Mr Bungle, ou Fantomas, sont quelques-uns des projets qui lui ont permis d’intégrer définitivement le petit cercle fermé des artistes imprévisibles et synonymes d’intérêt. Alors quand en 2000 commence à monter la rumeur de ce projet intitulé « Peeping Tom », ses fans ainsi que les mélomanes à l’affût guettent cette sortie avec hâte. Il aura fallu attendre six ans pour que ce disque n’arrive finalement dans les bacs, au moment où tout ce petit monde finissait par ne plus y croire. Six ans pour pouvoir écouter ce qui semble malheureusement être une vraie déception

De la pop comme il aimerait en entendre à la radio. Voilà en gros ce que Mike Patton a voulu proposer à son fidèle auditoire, à son public pourtant très peu friand de ce genre de média. Du coup, « Peeping Tom » est très certainement son disque le plus accessible à ce jour, sur lequel a répondu présent une palette incroyable d’artistes en vogue balayant la musique actuelle de l’electro au hip hop en passant par le jazz et le trip hop. Peut-être là un des éléments laissant présager le pire, puisqu’on sait qu’une liste d’invités prestigieux, producteurs ou interprètes, cache souvent la misère. Pourtant, si les frissons attendus n’arriveront finalement que trop rarement, nous aurons la délicatesse de ne pas pousser jusque-là. Parlons plutôt d’un cadeau rêvé depuis longtemps, que la renommée croissante de Patton lui permet enfin de s’offrir

Avouez que compter à son tracklisting des artistes de la trempe de Dan The Automator, Kool Keith, Massive Attack, Amon Tobin, Dose One, ou Norah Jones, entre autres, ne permet pas de louper la marche. Pourtant, Mike Patton semble être ici que trop peu souvent dans son élément, venant même parfois ternir, pour ne pas dire gâcher, la production ou la prestation de ses collaborateurs du moment (« Getaway » feat Kool Keith, « How U Feelin’? » feat Dose One). Car si quelques titres sont loin d’être inintéressants (« Five Seconds » feat Odd Nosdam, « Mojo » feat Rahzel et Dan The Automator, « Celebrity Death Match » feat Kid Koala, « We’re Not Alone » feat Dub Trio), d’autres passent au contraire inaperçus (« Caipirinha » feat Bebel Gilberto), n’ont aucune utilité (« Sucker » feat Norah Jones) ou laissent complètement indifférents à cause d’un métissage au résultat souvent trop terne et plat (« Don’t Even Trip » feat Amon Tobin, « Your Neighborhood Spaceman » feat Jel & Odd Nosdam, « Kill The Dj » feat Massive Attack)

« Peeping Tom », trop inégal et trop incohérent, est donc bien loin de répondre au buzz qu’il suscite depuis quelque temps. Bien qu’il jouisse d’une forte crédibilité, Mike Patton, pourtant capable de révolutionner les genres, laisse penser ici qu’il n’a pas encore le pouvoir de tout transformer en or. Comme victime d’un caprice, l’auditeur assiste plus ici à une belle réunion de personnalités diverses qu’à un grand moment musical. C’est malheureusement tout ce qu’on retiendra d’un album attendu comme un des évènements de l’année. Retour à la base..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire