Les Marquises – ‘Pensée Magique’

Album / Ici d’Ailleurs / 17.02.2014
Pop et peyotl

Si les projets de Jean-Sébastien Nouveau (Immune, Colo Colo) accrochent toujours dès les premiers instants, c’est avec du temps qu’ils se laissent le mieux apprivoiser. À ce jour, il n’est pas encore certain que, trois ans après sa sortie, ‘Lost Lost Lost’ ait révélé tous ses secrets, et on peut écrire sans trop se tromper que son successeur ‘Pensée Magique’ ne sera pas moins pudique. Bâti ‘en famille’ avec les participations de nombreux amis (son acolyte Martin Duru, Etienne Jaumet, Nicolas Laureau, etc…), ce nouvel album de Les Marquises est sans doute l’une des plus belles œuvres créées dans l’hexagone depuis des mois.

Le musicien n’avait guère besoin de revendiquer ses inspirations (Peter Brook, Jean Rouch ou Herzog) pour que la dimension picturale de sa création ne se découvre. À ce titre, ‘Pensée Magique’ n’est pas sans évoquer le triptyque de…NLF3 de son ami Nicolas Laureau. Après une surréaliste introduction chantée par ce dernier, l’album progresse rapidement vers une pantomime instrumentale où l’exaltation est reine. D’obédience chamanique, il pousse à son paroxysme le concept de densité et convoque chaos et fracas dans l’enthousiasme collectif (‘Les Maitres Fous’, ‘Chasing The Hunter’). D’autres pièces nuancent le tableau telle que ‘The Visitor’, incroyable épopée traduite en une progression instrumentale d’une richesse inouïe.

Surtout, ‘Pensée Magique » parvient à se jouer de nous. Ses arrangements luxuriants, ses sons venus d’ailleurs, son atmosphère anxiogène nous désorientent tout au long de cette exploration introspective. Il n’y a qu’à écouter ‘Cassette (Hands of Fire)’ pour comprendre la radicalité de ce voyage en terres inconnues. Dans cette végétation étouffante, chaque nouvel élément apporte son écho et trouve dans la production – brillante – l’espace nécessaire pour s’exprimer. On pense alors à Tyondaï Braxton, à Liars, Radiohead circa Kid-A, mais aussi à Jodorowski ou aux ‘Folles Aventures de Jérôme Moucherot’ (bande-dessinée surréaliste et graphiquement somptueuse). On s’incline devant l’audace de ce projet, la pertinence de cet album, et surtout on avoue sans mal qu’il faudra encore un long moment avant de se remettre d’un tel disque.

 

‘Les Maitres Fous’, ‘The Visitor’, ‘Cassette (Hands of Fire)’

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Les Marquises – ‘Pensée Magique’

  1. Leo 13 mai 2014 à 0 h 35 min #

    Superbe découverte, « Cassette » est un ravissement perpétuel.
    Merci Merci Merci !

Laisser un commentaire