Justice – « A Cross The Universe »

A Cross The Universe[Album]
24/11/2008
(Edbanger/ Because/Warner)

Avec un seul album à son actif, même événement electro de 2007, et l’approche des fêtes de fin d’année fructueuses, Justice semblait presque prétentieux à vouloir sortir très vite un album live. Encore plus quand on sait à quel point leurs premières prestations pouvaient parfois être approximatives. Mais ce serait occulter une palette pleine d’arguments, justifiant l’enthousiasme autour de cette nouvelle sortie des justiciers de la french touch 2.0: Gaspard et Xavier assument désormais pleinement leur destin, se sont incontestablement améliorés, sont devenus un véritable phénomène mondial, ont donné de nombreuses dates aux Etats Unis massivement relayées par les médias locaux, font une musique qui soulève les foules, et adoptent une attitude rock aussi réservée qu’imprévisible… Juste de quoi donner envie de se plonger dans l’heure d’images généreusement ramenée d’outre Atlantique par SoMe et Romain Gavras

Rentrer dans le quotidien de ces deux producteurs plus ou moins mystérieux ne se refusait pas. Car « A Cross The Universe » n’est évidemment pas un simple live, exercice souvent sans intérêt, encore plus en musique électronique. Plutôt une suite d’anecdotes mémorables, bien coincée entre deux solides fils rouges: un chauffeur de bus catholique, sage comme une image, et en quête d’un record du monde pour le moins original, et un tour manager un peu cramé, passionné des armes à feu. Soit un très bon documentaire sur deux punks en tournée, auteurs du plus considérable coup de fouet que la scène electro ait subi ces derniers temps

Alors effectivement, on pouvait s’en foutre, se passer des débilités d’enfants gâtés, de cette série de faits, sur le papier aussi passionnants que la série des Martine: Justice en Californie, Justice au stand de tirs, Justice dans le bus, Justice et leurs fans, Justice la nuit, Justice le jour… Ouais, ok, sauf que si Martine avait été aussi décadente que le duo et son entourage tout entier, on se serait peut-être mis plus rapidement à la lecture. Car Justice est drôle, connaît peu de limites, comme tous jeunes branleurs sous tutelle et aux responsabilités limitées, avides d’avoir pas mal de choses à raconter au retour

« A Cross The Universe » n’est donc pas une référence à se procurer pour la musique. Sauf peut être pour la seconde galette: un live bien rodé, aux titres remaniés, enregistrés à San Francisco devant une foule en délire, totalement exacerbés, dancefloors, violents, irrésistibles bien que si proches de l’overdose. Venez plutôt y chercher cette bonne vidéo de vacances qui, derrière toute sa futilité, permet plus que jamais de mesurer l’ampleur du phénomène, pour en arriver à une sympathique conclusion: Xavier de Rosnay et Gaspard Augé ne sont pas les deux merdeux de l’electro que l’on croit, mais bien deux mecs d’abord dépassés par les événements, désormais bien décidés à tout prendre, sans pour autant ne plus toucher terre. Martine peut aller se déshabiller..

Voir le trailer iciEcoutez un extrait .

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire