Jurassic 5 – « Feedback »

Feedback[Album]
24/07/2006
(Interscope/Universal)

Pas si nombreux sont les groupes de hip hop à bénéficier d’autant de respect que les Jurassic 5, qui ont su allier avec une certaine constance la longévité à la qualité. Alors forcément, quand sort un nouvel album du crew californien, la formule « évènement » prend toute sa signification.À la base, le J5 voit le jour en 1993 avec la rencontre du Unity Committee (Chali 2na, Marc 7 et Cut Chemist) et des Rebels Of Rhythm (Zaakir et Akil) lors d’un énième open mic destiné aux artistes non signés en maisons de disque, ayant déjà vu éclore quelques piliers du genre, The Pharcyde et Freestyle Fellowship en tête. Dès lors, les californiens ne cesseront de gagner en réputation, sur scène comme sur disque, signeront plus tard chez Interscope pour régulièrement nous abreuver d’albums de haute qualité, respectueux des traditions du genre, et se hisser au rang des Alkaholics ou Cypress Hill dans l’estime des accrocs du beat et des rimes

Pourtant, sorti de ce (grand) cercle de connaisseurs, Jurassic 5 n’est jamais parvenu à squatter les charts. Cut Chemist parti pour suivre sa carrière solo, le quintet semble, trois ans après « Power In Numbers », avoir voulu prendre le taureau par les cornes, en mêlant habilement quelques tubes potentiels à d’autres plus fidèles au passé. Pas de quoi pourtant lui jeter la pierre ni lui tourner le dos car si les ondes balançaient ne serait ce que le moins bon titre de ce « Feedback », on passerait certainement beaucoup plus de temps à écouter la radio. Alors, oui, le fantôme des Black Eyed Peas plane un peu trop explicitement au-dessus de ce « Brown Girl », la production des « Turn It Out » et « Radio » pourrait prendre facilement des allures racoleuses, mais tous seront plus ou moins excusés par cette volonté justifiée de choper (enfin) le ponpon de la FM. Mais que les exigeants n’aient crainte, la patte Jurassic 5 est encore bien présente, tapant dans les fêtes West Coast old school avec « In The House », dans les samples soul chaleureux (« Baby Please », « Where We At feat Mos Def », « End Up Like This » façon A Tribe Called Quest, ou « Gotta Understand » façon Prince), et dans la pure lignée des Blackalicious, Lyrics Born et Ugly Duckling avec des titres ultra efficaces taillés pour les soirées interminables (« Red Hot », « Get It Together », ou l’excellent « Work It Out feat Dave Matthews Band »)

« Feedback » ne devrait donc pas décevoir les fans de Jurassic 5 mais n’ose pas encore assez pour délivrer ce hip hop de l’avenir qu’il a toujours promis. Comment cela pourrait-il d’ailleurs arriver, le quintet, parfois trahi par un discours un tantinet aigri et prétentieux, restant bien ancré dans son style? Alors, même si le crew n’exploite pas encore toutes ses possibilités, on se satisfera déjà de ne pas avoir droit ici à une enfilade de hits sirupeux taillés pour les radios brossant leurs auditeurs peu exigeants dans le sens du poil. Certes, Jurassic 5 peut donc faire encore beaucoup mieux, mais à regarder autour, on finit par s’en contenter largement..

Ecoutez un extrait sur le site du groupe

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire