It It Anita – ‘Agaaiin’

It It Anita – ‘Agaaiin’

Album / Luik – A Tant Rêver du Roi / 04.11.2016
Indie rock

Ambiances faussement primaires et héritage 90’s sont les points clés de la musique de It It Anita. Mais au-delà de ces descriptions, les belges ont dans le sang une manière singulière d’exposer et d’affirmer leur rock instinctif. Disque après disque, ils relèvent de nouveaux challenges et avec ‘Agaaiin’, dans une assiduité de plus en plus apparente, ils viennent nous démontrer qu’une idée poussée à son paroxysme peut faire des ravages.

En faisant à nouveau confiance à John Agnello (Sonic Youth, Dinosaur Jr) pour les soins de la production, le groupe fait gronder ses amplis sous le fracas d’une batterie sèche et hypnotique. Les voix, autant que les nombreux larsens mis volontairement en avant, viennent ainsi défoncer toutes les résistances. Chaque idée est creusée en profondeur, preuve d’un travail de fond conséquent, tout comme les mélodies qui se tortillent dans des humeurs en constantes évolutions pour se muer en révolutions.

Du coup, qu’elles soient punk, garage, noise ou plus éthérées, en se réinventant sans cesse entre rage et retenue, les compositions bancales et libres de ‘Agaaiin’ réveillent l’essence la plus animale du rock. Que ce soit ligne droite avec ’25 (From Floor To Celling)’, ‘Jean Marc (Jean Marie)’ ou ‘Turntip’ et son gimmick entêtant, dans un esprit plus psychédélique avec ‘Ginger’, sous les vapeurs plus aériennes de l’excellent ‘Parsnip (Terminal)’ ou sous les pièces bruitistes de ‘III (Christopher Square)’ et de ‘VI (La Lectura Es Cultura)’, rien échappe à It It Anita qui, de bout en bout, assoit sa maîtrise avec force et nous embarque dans son monde affirmé.

En condensant huit pépites au sein d’un même disque, It It Anita vient à nouveau nous souffler dans l’oreille que son rock n’est pas là pour séduire ou arrondir les angles, mais bel et bien pour nous tirailler en tous sens. Que le groupe ne puisse échapper à une comparaison avec ses aînés de Sonic Youth ne l’empêche pas de détenir une identité inébranlable qui provoque, avec ‘Agaaiin’, une jubilation permanente dans une maîtrise de grande classe. Un joyau.

’25 (From Floor To Celling)’, ‘Parsnip (Terminal)’, ‘Turnip’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.