Haram – « s/t 83 »

s/t[Album]
17/01/2007
(Lovitt/Import)

Les coups durs s’estompent avec le temps. Pour nous, le split d’Engine Down en a été un, pour Lovitt ce fut le départ du groupe pour Lookout, car c’est bien le combo regretté de Richmond qui a permis à la structure de connaître un léger rayon de médiatisation. Du coup, découvrir ce premier album d’Haram a valu une bonne dose de Synthol pour tout ce petit monde meurtri. Non pas que les deux groupes soient véritablement ressemblants, mais qu’ils piochent plutôt dans les mêmes influences en les exploitant différemment. Ici, Drive Like Jehu, Quicksand, Sonic Youth et Fugazi font la farandole tant Haram balance dans l’urgence une musique tendue, intense, et mélodique, savant et délicieux mélange de rock, de post hardcore, et de noise. Basse et batterie, imperturbables, déroulent avec une désarmante solidité, comme pour rassurer les guitares, au nombre de deux, pouvant ainsi se laisser aller à de grandes envolées comme à des breaks fins et bien sentis. Ajouter que le groupe vient de Washington DC aide aussi à se faire un dessin de l’univers d’Haram, et de tout ce qui a bien pu accompagner chacun des musiciens dans leur évolution.À n’en pas douter, ces veinards au background hardcore (Majority Rules) ont dû multiplier les concerts Dischord avant d’empoigner les guitares eux aussi. Que Dieu bénisse la capitale politique américaine. Et à mettre dans une même gamelle de l’énergie, de la mélancolie, et de la mélodie, le quatuor pond quelques terribles morceaux indispensables à tout amateur du genre. Le rythme endiablé de « Out Of Tune » et « Clean Sweep » nous renvoient à la transe de Guy Picciotto, en bon pilier de l’album « Fade Away » passe comme du petit lait sans oublier de vous laisser quelques frissons, les changements de tempo de « Make It Up » et « Disease » vous plongent dans un agréable état d’ivresse, avant que le chant de « Plastic Heart » ne vous mouille l’oeil. Pourtant, aucun morceau n’est à écarter tant ce disque éponyme est d’une cohérence assez rare pour un premier jet. Sur de lui, Haram donne généreusement et spontanément. Et s’il laisse encore entendre quelques améliorations futures, il dépose là trop discrètement un bijou, une vraie pépite du rock

En écoute

1. Fade Away     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire