Dub Trio – « Exploring The Dangers Of »

Exploring The Dangers Of[Album]
22/09/2006
(Roir/DG Diffusion)

Il fallait s’en douter, le récent « New Heavy » de Dub Trio ayant suscité des louanges dans les plus hautes sphères (Mike Patton les embarque sur la tournée de Peeping Tom en backing band ET en groupe de première partie!), le label ROIR s’empresse donc de rééditer leur tout premier « Exploring The Dangers Of », datant de 2004… Mais qui serait assez blasé pour s’en plaindre

Ceux qui ont adoré « New Heavy » pour ses accélérations punk et ses riffs metal à la Bad Brains seront néanmoins un peu décontenancés à l’écoute de ce premier opus, somme toute assez sage, en dépit de son titre aventureux. La touche « rock » du trio est cette fois davantage à chercher dans leur démarche artistique, plutôt que dans les compositions elles-mêmes. Hormis quelques déflagrations noisy (« Sick Im Kid » et sa longue variante live « Sick Im »), ces cinq morceaux studio + trois lives des New Yorkais donnent en effet leur définition du dub roots, qu’on pourrait rapprocher de celle des Angevins de Zenzile sur leur premier « Sachem In Salem »: joué en direct (effets y compris) avec peu d’arrangements (quelques notes de claviers ou de melodica de ci de là) pour un rendu qui oscille entre énergique et hypnotique (« Drive By Dub », « Awakening Dub (live) »…)

A l’instar de Sly & Robbie au summum de leur art, les trois hommes ont le riddim dans la peau. Et quand ils tiennent la boucle qui tourne, ils se comportent en vrai pitbull et ne lâchent le morceau qu’après vous avoir soufflé vos derniers neurones

« Exploring The Dangers Of » ressemble presque à l’exercice de style auto-imposé, comme si Dub Trio voulait prouver à tout le monde qu’il maîtrisait déjà superbement le genre, avant de s’en détacher et de prendre les libertés qu’on a vues sur le second album… Ca nous laisse augurer du meilleur pour la suite!

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire