Cut Chemist – « The Audience’s Listening »

The Audience's Listening[45_T]
11/07/2006
(Beat Down Recordings/Warner Bros)

Allons-y sans détour, Cut Chemist fait partie des Djs les plus cotés que puissent contenir cette Terre. Cette réputation, le bonhomme se l’est construite à force d’apparitions diverses, aux côtés de Dj Shadow pour d’innombrables sessions soul/funk, mais surtout derrière les incontournables Jurassic 5 pour lesquels il a toujours oeuvré. Jusqu’à ce que l’envie d’un album solo ne prenne à la gorge ce natif et fidèle de la ville des Anges, laissant seul de ce fait le combo hip hop à son quatrième album. « The Audience’s Listening » est une pure réussite, même si les premières écoutes déconcertent, laissent l’impression que les mains expertes de Cut Chemist puisent sans véritable cohérence dans un bain d’influences diverses, chose volontaire puisque le bonhomme admet avoir voulu faire de cet opus sa carte de visite de Dj traveller, toujours à la recherche de nouveaux sons

On retrouve donc ici du rock, de la musique brésilienne, d’Europe de l’Est, des éléments venant colorer sa propre patte et combler les parenthèses « classiques » que sont l’intro « Motivational Speaker » et l’outro « The Audience Is Listening (Theme Song) ». Entre temps, Lucas MacFadden de son vrai nom, réserve quelques belles surprises pour très peu de faux-pas. Parmi ces derniers, on pourrait éventuellement y glisser le trop long « The Garden » aux influences brésiliennes signées Astrud Gilberto, un « 2266 Cambridge » un peu terne et « Spat », interlude jazzy sans véritable intérêt. Trop peu, avouez le, pour jeter la pierre à un premier album solo qu’on attend depuis des années. On préfèrera donc retenir la majorité de petites perles que contient ce « The Audience’s Listening » que, pour des raisons de samples et de droits inhérents, seuls les moyens d’une major pouvaient laisser éclore. En seront certainement à l’unanimité le très rock « My 1st Big Break » aidé de percussions de folie et de guitares mariachis, le downtempo « Spoon », le funky « A Peak In Time » à l’ambiance brésilienne, et le purement hip hop « What’s The Altitude » (feat Hymnal de Dark Leaf) à la rythmique relevée et aux réminiscences fin 80. Plus haut encore se place l’excellentissime « Storm » à la rythmique quasi house dont Edan et Mr Lif semblent pleinement se contenter

Quelques craintes persistaient avant que ce premier opus de Cut Chemist ne sorte. Il ne fait que révéler une incroyable ouverture musicale, un profond respect de la musique, et s’affiche sereinement comme le lien idéal entre le hip hop old school et ses plus convaincants débouchés. « The Audience’s Listening » reste finalement très cohérent (chose assez rare pour ce genre de disque), se passe en boucle, et gagne en goût à chacune des écoutes. Chaudement recommandé, vous l’aurez compris..

En écoute

1. The Garden     
2. Storm     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire