Blacklisters – ‘Blklstrs’

Album / A Tant Rêver du Roi / 01.10.2013
Noise hardcore

Dire que ça fait déjà un an que les anglais se tapent la tête contre les murs à l’écoute de cet album de Blacklisters, dont on ignorait l’existence il y a peu de temps encore… Heureusement, le label palois A Tant Rêver du Roi n’est pas du genre à laisser perdurer les injustices, et le ressort en cette rentrée pour le bonheur de toutes les paires d’oreilles françaises habituellement sensibles au noise rock de haute volée. En effet, qu’elles n’aillent pas voir plus loin, c’est de cela dont il s’agit ici. Digne descendant de Jesus Lizard, cousin de Young Widows, de Pulled Apart By Horses, des mancuniens de Kong, parfois même de Shellac (‘Nice Garden’), Blacklisters ne va pas se faire prier très longtemps pour réveiller les acouphènes les plus profondément enfouis, et cela dès un ‘Clubfoot by Kasabian’ d’ouverture qui vous plaque illico contre un mur, et vous serre à la gorge. Tendu jusqu’à l’oppression (‘Mouthpeace’), le combo ne fait alors que resserrer sadiquement ses doigts jusqu’à vous arracher la carotide, exprimant toute sa détermination via le chant habité d’un Billy Mason-Wood schizophrène, n’agissant évidemment pas seul. Et pour cause, les féroces et arrogants Blacklisters ne comptent pas les décibels, préfèrent de loin le bruit et l’agressivité à toute forme de subtilité (‘Hero Of China’, ‘Trickfuck’), chose qu’ils assument parfaitement tout au long de ces dix titres ne lâchant véritablement du lest que sur l’instrumental final ‘Shush’. Cousu avant cela de lignes de basse effrénées au groove sec (‘Swords’, ‘OK47’), de riffs carnassiers (‘I Can Confirm That Ruth Abigail Holmes Is Not Dead And Is Planning To Make a Movie About Her’) nés de guitares volontairement sales et souvent dissonantes (‘Ask Yourself a Question If The Answer Is Go Fuck Yourself’), ‘Blklstrs’ – aussi sanguinaire qu’incontournable – décroche ainsi l’exploit de figurer parmi les meilleurs albums de 2012, et donc de 2013: le prix d’une double tarte dans la gueule.

Album disponible en vinyl rouge transparent sur le site du label

‘Clubfoot by Kasabian’, ‘Nice Garden’, ‘Trickfuck’

À lire ou écouter également:

, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire