Beastie Boys – « The Mix Up »

The Mix Up[Album]
25/06/2007
(Capitol/Emi)

Pour beaucoup, le meilleur des Beastie Boys est derrière, quand, à l’époque de « Check Your Head » ou « Ill Communication », ils n’hésitaient pas à prendre les instruments pour relever leur hip hop et lui donner une énergie qui faisait clairement leur identité, leur force. Depuis, les trois new yorkais sont revenus à la formule la plus basique du hip hop, celle de « Hello Nasty » et « To The 5 Boroughs« , leurs deux derniers albums qui faisaient clamer haut et fort que le trio était définitivement sur la pente descendante

Un argument qui se défend, car quand on réécoute le groove incontestable d’un disque tel que « The In Sound From Way Out », une compilation de leurs meilleurs titres instrumentaux, impossible de ne pas penser à un véritable gâchis quand ils décident de laisser les instruments prendre la poussière. « The Mix Up », toujours doté de ce son atypique, pourrait donc surtout séduire les plus anciens fans des Beastie Boys, d’une parce qu’il est totalement instrumental, de deux car le trio accompagné du percussionniste Alfredo Ortiz et de Money Mark a repris le chemin de cette touche musicale bien particulière, empreinte de soul, de funk vintage, de hip hop, de rock, de jazz et de blues mutant qui aura fait toute sa réputation

Cette fois, vous n’entendrez donc pas MCA, Mike D, et Adrock s’égosiller derrière un micro. Vous les retrouverez plutôt chacun derrière leur instrument, sans véritable progression depuis qu’ils les ont un temps abandonné. Car la technique et la finesse ne sont pas les deux principaux atouts des Beastie Boys (« The Gala Event », « Dramastically Different ») qui leur préfèrent généralement le groove, l’efficacité et une spontanéité, renforcée ici par une ambiance d’enregistrement studio en une prise trahie par quelques parasites (applaudissements, notes égarées, chutes précipitées…) présents au mix final. Comme pour la jouer « vrai »

Ce que réussissent incontestablement les new yorkais lorsqu’on se plonge dans les rigides « B For My Name » et « The Rat Cage », les électriques et enjoués « 14th St.Break » et « The Cousin Of Death », le riche et délicat « Freaky Hijiki » aux sonorités seventies, ou le mélodique et psychédélique « Off The Grid ». Du coup, on leur pardonnerait presque quelques titres en demie teinte (« Suco De Tangerina » aux connotations latines, « Electric Worm », « The Melee ») laissant fortement penser à une petite récréation de luxe plutôt qu’à un nouveau véritable album, qui pourrait être la version chantée à venir de ce « The Mix Up » pour laquelle le trio a trié quelques Mcs sur le volet

Comme un chapitre intermédiaire donc, écoutable en toute occasion, qui ravira les plus fidèles de ces énergumènes de Brooklyn. Si les autres doivent s’arrêter sur un disque instrumental estampillé Beastie Boys, on ne leur conseillera jamais assez le somptueux « The In Sound From Way Out », différent mais largement plus passionnant

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire