Auxes – « Sunshine »

Sunshine[Album]
28/10/2008
(Lovitt/Import)

Déjà dénicheur des excellents Haram et Engine Down, le label Lovitt Records vient encore de pêcher un gros morceau avec Auxes, nouveau projet de Dave Laney, autrefois croisé chez Milemarker et Challenger, deux projets indie rock déjà marqués par une forte accointance émo. Si le bonhomme est aujourd’hui bien entouré pour défendre ce premier album sur les routes américaines et européennes, c’est lui seul qui l’a composé et interprété en se chargeant de tous les instruments. Et à écouter attentivement cette douzaine de titres alternant entre les registres d’Against Me (« Brother ») et Trail Of Dead (« Instrumental », « Lookalive ») en passant brièvement par Fugazi (« Long Way From Home »), l’expérience a eu tout l’air d’une véritable partie de plaisir, d’un exutoire pour quelqu’un qui ne peut s’empêcher d’être musicalement productif. D’ailleurs, on parierait beaucoup sur le fait que les admirateurs déçus du groupe de Tom Gabel trouvent en Auxes une nouvelle égérie, et cela même si Laney donne autant dans l’acoustique que l’électrique, sans jamais déséquilibrer son oeuvre, et en soulignant constamment un talent certain pour la composition. C’est flagrant sur « Cold Day In Hell », tournant opérant à mi course, parti d’une ballade acoustique pour finir en marche cuivrée. Avant lui, quelques pépites indie rock aussi mélodiques que tendues font très bonne impression (« Burning Brighter », « The Things Lovers Do », le brillant « Radio, Radio »), et s’inscrivent dans la pure lignée de ce que le post hardcore a souvent proposé de mieux ces vingt dernières années. Sur l’autre versant, Auxes s’abandonne plus facilement à des ballades avec, comme fil rouge, toujours cette tension palpable tout au long de ce « Sunshine », que ce soit sur « Greeting Card Perfume » aux relents Tom Waits, ou les vénéneux « Happy Days » et « Hometowns ». Aucun doute, avec autant d’expérience aussi brillamment exploitée, et en parvenant aussi facilement à endosser l’impact d’un groupe tout entier, Dave Laney saura conquérir tous ceux tombés dedans quand ils étaient petits. Alors que dire quand Auxes sortira un deuxième disque, fruit d’un véritable travail collectif? Rien que d’y penser, nos échines frissonnent..

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire