A Tribe Called Quest – ‘We Got It From Here… Thank You 4 Your Service’

A Tribe Called Quest – ‘We Got It From Here… Thank You 4 Your Service’

Album / Epic / 11.11.2016
Hip hop premium

S’il y a un groupe que l’on n’attendait plus, c’est bien A Tribe Called Quest. Leur dernier disque, ‘The Love Movement’, remontait à 1998, et le monde du hip-hop était en deuil après le décès de Phife Dawg en mars dernier. Mais la genèse de ce nouvel album est à chercher un an en arrière, un funeste 13 novembre 2015. Les new yorkais sont alors chez Jimmy Fallon pour interpréter ‘Can I Kick It ?’ avec The Roots, une réunion rare pour un groupe en proie depuis de nombreuses années à des tensions internes qui bloquent une éventuelle reformation. Les attentats de Paris vont changer la donne. Exit les doutes et la colère, place à la cohésion retrouvée : Q-Tip, Phife, Jarobi White et Ali Shaheed Muhammad se réunissent, entrent en studio, et voilà le sixième album d’ATCQ sur les rails.

Autant dire que pour l’amateur de rap premium, c’est Noël avant l’heure. Seize titres, un groupe au complet et au top de sa forme, et des featurings de classe : les habituels Busta Rhymes et Consequence bien sûr, mais aussi Andre 3000, Talib Kweli, Kanye West, Kendrick Lamar, Anderson.Paak (LE mec qu’il faut avoir sur son disque en 2016), ainsi que Jack White et Elton John. Avec ce casting cinq étoiles, A Tribe Called Quest nous offre quelques moments de pur génie. Savourez ainsi comme il se doit le trippant ‘The Space Program’ en ouverture (du ATCQ pur jus), le méchant groove de ‘Whateva Will Be’ sur un sample des Nairobi Sisters, ‘Solid Wall Of Sound’ et ses featuring XXL, le planant ‘Enough !!’ ou encore ‘Conrad Tokyo’ sur lequel Phife Dawg croise le fer avec le toujours excellent Kendrick Lamar.

Les autres titres ne sont pas en reste, mais on manquerait de place si on venait à tous les évoquer. Car tout ici respire la créativité et la maîtrise absolue d’un rap malin pratiqué depuis le tout début des années 90, quand A Tribe Called Quest gravait pour la postérité trois premiers disques devenus des classiques indémodables du jazz rap. La mort de Phife Dawg met de fait un terme à la formidable épopée d’un groupe de légende qui, même s’il perdurait, ne serait plus le même sans lui. Mais le Five Foot Assasin peut reposer en paix : A Tribe Called Quest a tiré sa révérence en majesté.

‘The Space Program’, ‘Whateva Will Be’, ‘Solid Wall of Sound’


1Comment
  • No3made
    Posted at 05:35h, 22 novembre Répondre

    Bonne critique!

    Trés lourd cet album!

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.