Improvisators Dub – « Rumble »

Rumble[Album]
06/02/2007
(UWE/Discograph)

Activistes de la scène dub hexagonale depuis plus de dix ans, les Improvisators Dub, pionniers du genre en France, se sont toujours distingués par leur référence constante aux racines jamaïcaines, leurs bass lines puissantes et leur dub métissé. Multipliant les collaborations de choix, de Junior Delgado aux High Tone, ils ont su faire évoluer leur son avec talent tout en restant fidèles à l’axe Bordeaux-Londres-Kingston qu’ils ont consciencieusement tracé. Avec leur double album « Wicked », sorti il y a tout juste deux ans, les Impro nous avaient largement prouvé leurs capacités d’innovation et de création (ce qui en matière de dub n’est pas chose facile), signant un opus riche et abouti, dans la pure tradition « roots and culture »

Aujourd’hui, avec la sortie de « Rumble », les Bordelais ont visiblement quitté Kingston pour faire escale en Angleterre… Car il est clair que cette nouvelle production s’éloigne radicalement du reggae jamaïcain pour explorer les méandres du steppa UK. En effet depuis « Wicked », les Impro ont croisé la route des Anglais de Leeds Iration Steppas, apôtres du dub digital, et ce dernier opus s’avère bien être le fruit de cette rencontre

Les lignes de basse de Nicolodub, qui font trembler les vitres et vrombir le coeur, perforent chaque titre de « Rumble » avec la même intensité. Le digital domine largement dans des morceaux chargés de sirènes et d’effets en tout genre, tendant vers des sonorités et des rythmiques purement électroniques qui deviennent vite fatiguantes (« Mokozombie », « Accelaration In… », « Anvil Dub » pour ne citer que les plus surprenants…). Heureusement, quelques titres un brin plus calmes pondèrent ça et là cette tendance, en mettant en avant des sons plus roots, notamment celui du mélodica (« Good Society ? », « Time Of Reflexion », « West Turn Dub »). On reste cependant bien loin de « Wicked » et des beaux morceaux chantés par Ras I, Humble I et Asney..

Finalement, les Impro Dub risquent fort de toucher un public différent avec ce nouvel opus, destiné aux férus de steppa digital et d’électro. Mais si « Rumble » est un album globalement entêtant et pénible à l’écoute, il n’a visiblement pas été composé pour tourner tranquillement dans une platine… Il est sans conteste un album fait pour être joué en live, car ce n’est que dans ces conditions que les puissantes basses qu’il renferme pourront vraiment s’épanouir. Au passage, ça tombe bien car les Bordelais entameront dès mi-février une grande tournée française qui durera au moins jusqu’à la fin de l’été, avec la ferme intention d’enflammer les dance-floors… L’occasion de vibrer sur les basses de « Rumble » comme il se doit..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire