Idem – « Out Immer »

Out Immer[Album]
01/05/2006
(KZFP/Mosaic)

Chose promise, chose due. Bien qu’un peu plus tard que prévu, Idem nous livre enfin le dernier volet tant espéré de sa trilogie. En 2004, le mini-album « Waterglass Color » avait préparé le terrain au fulgurant LP « Aerobiose ». « Out Immer » se charge maintenant d’en prolonger le plaisir, en gardant le principe du premier tome, à savoir combiner titres inédits et remixes

Les gens de goût qui suivent Idem depuis longtemps ne seront pas trop perdus en découvrant les tracks « Aerobiosis » et « DLFO », fidèles à l’univers habituel du trio. Les gens de moindre goût doivent entendre par là le parfait équilibre entre dub schizophrène et noise abrasive, un peu comme une rencontre impromptue entre Sofa Surfers et Mogwaï. Excusez du peu

Sur sa dernière tournée, Idem convie quelques invités à s’emparer du micro pour donner une voix à leurs déflagrations instrumentales. On en retrouve quelques-uns sur ce nouvel opus, comme la chanteuse Pitch, qui est un peu à Idem ce que Jamika est à Zenzile. On apprécie sa voix androgyne depuis plusieurs années, et la diva hante cette fois-ci encore un « Power Of… » de toute beauté

En revanche, les esprits chagrins qui voudraient que Idem se contente de rester en terrain connu risquent d’être un peu décontenancés. Les Nantais surprennent en effet leur monde en s’associant au duo de MC’s de L’Ambassade, Koni et Binzen, que certains auront aussi croisé dans le collectif hip hop Nouvel R en première partie de TTC ou du Saïan… « C.UN.INC » offre une relecture post-industrielle du « Comme Un Incendie » de L’Ambassade, qu’on trouvait sur leur EP « E=2MC », tandis que les deux ambassadeurs rendent la monnaie de la pièce en posant également sur une version virulente de « R’haman ». Et quand la fougue des flows hip hop vient bousculer les rythmiques névrosées, on se surprend à prier pour que ce genre d’expérience ne reste pas isolée trop longtemps..

Côté remixes, La Phaze signe une version drum’n’bass de « Vom » qui démarre sur les chapeaux de roue mais qui tend à s’essouffler un peu sur la fin. Shane Cough se prend pour Trent Reznor et charcute « Dub Oith » de manière aussi sanglante que jouissive, tandis que Avor-X (projet solo du batteur de Idem) donne de ce même titre une lecture certes plus sage mais diablement efficace. Ez3kiel (déjà au tracklisting de « Waterglass Color ») n’a vraisemblablement pas réussi à s’ôter « Effigie » de la tête depuis la dernière fois, et reprend aujourd’hui les choses sous l’angle de la berceuse insidieuse. Mais le morceau qui doit vous faire acheter ce disque à tout prix restera ce terrifiant remix de « Scan Is Completed » par Fragile. Derrière ce pseudo faussement délicat se cache Hervé Thomas, connu pour avoir été une des fiertés de la scène indus noise hexagonale avec Hint au milieu des 90’s. Sa trouvaille du jour: dépouiller la voix du chanteur de tout effet, la laissant s’égosiller dans une nudité angoissante au beau milieu d’un morceau downtempo à vous ficher des frissons dans le dos. Indispensable à tout amateur de musiques qui reviennent la nuit pendant vos cauchemars (Scorn, Massive Attack, Autechre, Jesu, Godflesh, et consorts)

Avec « Out Immer », Idem affirme à nouveau sa singularité dans la scène electro-dub française et force le genre à ne pas se reposer sur ses lauriers. Ca serait bien qu’ils en soient récompensés de leur vivant. A vos bourses!!

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire