Idem – « Aerobiose »

Aerobiose[Album]
15/11/2004
(Keim Zo Fed/Mosaic Music)

C’était annoncé à la sortie de « Waterglasscolor », leur récent maxi: « Aérobiose », dernière production d’une année bien chargée pour Idem, est le deuxième volet d’un triptyque qui se clôturera au premier semestre 2005. Si le précédent disque n’était pas sans intérêt de par les quelques remixes qu’il contenait, les angevins d’Idem nous pondent cette fois un véritable album à huis clos. « Absent Without Leave », leur premier opus sorti en 2002, a donc désormais un successeur

La couleur musicale du trio n’a pas changé. Toujours adeptes d’un dub très lourd aux influences indus, on ne peut toujours pas s’empêcher de penser à Lab ou Scorn à l’écoute de cette nouvelle production. Mais n’allez pas croire au plagiat. Car depuis que le groupe existe, il n’a cessé de creuser sa personnalité pour mieux s’imposer au sein d’une scène en plein essor mais relativement fermée. Et ce n’est pas « Aérobiose » qui va remettre ce statut en question. L’acoustique et l’électronique se marie une nouvelle fois de la plus belle manière et s’unissent pour orchestrer les ambiances souvent tendues de la musique d’Idem. Les faux pas y sont rares. « Dum Agree » est une belle entrée en matière et ouvre la voie au costaud « Aimless One » à la rythmique plus soutenue, tendant vers la drum n’bass (tout comme « Sp.Link »), sur laquelle Mc Blueveiner apporte une couleur hip hop prouvant une nouvelle fois son adéquation avec le dub. De ce fait, on pense aux expériences vocales d’Ez3kiel ou de Zenzile avec Jamika (« Utter Love »)

Idem ne parvient pas encore à se démarquer totalement de ses contemporains mais accentue encore un peu plus une patte musicale qui le mène sur le bon chemin. La maturité grandissante du trio transpire tout au long des dix titres de cet opus (« And a Creative Processus ») et en fait un incontournable de tout fan de dub. Par contre, il est plutôt conseillé d’être réceptif au rock, et plus particulièrement à la noise, pour se lancer à corps perdu dans ce « Aérobiose »

Ecoutez un extrait sur le site du groupe

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire