I.D.A.L.G. – ‘Post Dynastie’

Album / Teenage Menopause / 27.11.2015
Rock psychédélique

Une certaine idée. Celle du psychédélisme d’abord, et de la danse ensuite. Sous l’acronyme I.D.A.L.G (Il Danse Avec Les Genoux), on trouve six montréalais qui, pour leur premier album, ont choisi de faire serment d’allégeance à Quetzalcoatl le temps de neuf morceaux soulignant une fois de plus les belles embardées psychédéliques qui agitent actuellement leur ville. Après Chocolat sur Born Bad, c’est donc Teenage Menopause qui se charge de propager les idéaux de ce culte de poche, possédé par les Aztèques et leur serpent à plumes divin.

Sous l’emprise d’une force qui le dépasse, le sextet donne pourtant dans un psychédélisme lumineux, débarrassé des sombres oracles tapis dans l’ombre qui pourraient entraver sa route, mais qui s’effacent devant l’enthousiasme avec lequel tout s’agite ici. Les guitares sont empoignées, les voix tournées vers un mouvement ascendant, le rythme s’emballe et l’affaire est alors pliée. Voilà Montréal au centre de la carte, porté par une poignée de tubes fervents (‘Demi-Serpents’, ‘Cette Chose Bouffe Ma Tête’, ‘Aux Crocodiles’) et d’instrumentaux obscurs (‘Le Déclin de Tula’, ‘Quetzalcoatl’). La communion est totale, dans l’enchevêtrement des voix, l’énergie, le souffle.

Le psychédélisme historique se fait finalement discret sur un album qui, bien qu’encadré à certains niveaux par d’illustres figures comme le Velvet ou encore Jefferson Airplane, ne laisse pas croupir ses morceaux dans une mare de références rabâchées. Le groupe s’extirpe du piège par ses cavalcades bien plus proches, dans ses formes, d’un groupe de rock garage ou de sunshine pop.

Dernière belle surprise de l’année, ‘Post Dynastie’ est un album malicieux, mû par une force captivante qui ne respecte aucun cahier des charges, et qui vient rajouter quelques lignes supplémentaires à la grande définition incertaine du psychédélisme de notre temps. Il fallait au moins ça pour rendre hommage à un dieu.

aecouterenpriorite

‘Demi-Serpents’, ‘Cette Chose Bouffe Ma Tête’, ‘Aux Crocodiles’, ‘Contre Ta Clôture’, ‘Lac De Plumes’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire