Hundreds – « Hundreds »

hun180Album
(Sinnbus)
18/04/2011
Electro pop

La musique offre de plus en plus régulièrement la preuve que l’association frère/soeur ne tombe pas obligatoirement dans les affres de la consanguinité. Après que Angus et Julia Stone aient offert une nouvelle tenue folk à la pop, c’est au tour du duo allemand Hundreds de la pousser dans un bain d’huile électro à l’occasion de la sortie d’un premier album éponyme en tous points prometteur qui va définitivement l’imposer dans le paysage musical. Vendu comme une sorte de rencontre entre le son organique de Lali Puna, et la délicatesse, la sensibilité à fleur de peau de Low, le disque tient la comparaison, usant généreusement de ses atouts charme, comme de ce voile sombre qui s’abat sur chacun des titres. Comme chez les précités, Hundreds joue sur le paradoxe, abat simultanément les cartes de la tension et de la sérénité, marie la beauté à un sentiment palpable de mal-être. Grandement responsable de cette oeuvre à double tranchant, la voix de Eva Milner fait office de parfait fil rouge sur les productions d’un frangin planqué derrière son ordinateur et son clavier. Elle pousse dans l’inconnu, bouscule, intrigue, incite à plonger tête la première dans ses plus noires profondeurs sous marines. Puis, telle une sirène, elle vous attrape par la main, vous remonte à la surface, vous rassure via de sublimes mélodies (« Grab The Sunset », « Machine »), comme de fortes poussées mélancoliques (les somptueux « I Love My Harbour » et « Let’s Write The Streets » notamment) contribuant à la grande délicatesse de cet opus constamment marqué par le savoir faire allemand (« Solace », « Wait For My Raccoon »), un réel talent pop (« Happy Virus », « Song For a Sailor ») et une émotion sans limite. Hundreds, c’est comme une première brasse sans bouée: âmes sensibles, mouillez vous!

En écoute



Disponible sur
itunes26

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire