Hudson Mohawke – « Satin Panthers »

hud180Ep
(Warp)
01/08/2011
Electro

Ce serait pécher de parler encore de hip-hop lorsque l’on place Hudson Mohawke dans une discussion mélomane tant le jeune écossais est allé bien au-delà d’un genre qui lui colle aux basques depuis « Polyfolk Dance« , son premier EP sur Warp. Même si le « Waow » propre à la première écoute de cette révélation n’est plus d’actualité devant de ce « Satin Panthers », effet de surprise passé oblige, Ross Birchard donne une suite digne de ce nom à son premier album « Butter » sorti en 2009. Deux ans donc qu’on guettait des nouvelles de ce jeune surdoué du beat qu’on croyait endormi sur ses lauriers… On n’attendait pas pour autant une nouvelle révolution, ni un contre-pied phénoménal de la part du producteur, juste qu’il reste fidèle à lui-même. L’introduction « Octan » rassure, avec sa mélodie clairvoyante et sa ligne de basse sous pression. Contaminé (lui aussi) par la scène de Los Angeles, HudMo donne sa vision de la beat scene en compliquant les choses sur « Thunder Bay », aussi gras qu’un Flying Lotus pas lavé depuis quinze jours. Le petit homme de Glasgow se loupe cependant sur « Cbat », une instru hip-hop mollassone en manque cruel d’inspiration. Il nous a habitué à mieux, et nous l’accorde en délivrant « All Your Love » reflétant purement ce style si frais et instantané qu’il peut développer à l’infini sans nous lasser. Suivez la lumière, Hudson est en train d’écrire ici le futur de la house music en déstructurant également l’éclatant « Thank You » qui finit par fuser sous une pluie de confettis. On passe un bon quart d’heure, malheureusement trop court. Un goût de trop peu (mais de qualité) qui se soldera vite, on l’espère, par un nouvel album, ou un travail de production au profit d’un bon MC. Au placard Timbaland, laissons sa chance à Hudson Mohawke!

En écoute

« Thunder Bay »

Disponible sur
itunes18

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Hudson Mohawke – « Satin Panthers »

  1. PTF 2 septembre 2011 à 4 h 20 min #

    « Contaminé (lui aussi) par la scène de Los Angeles, HudMo donne sa vision de la beat scene en compliquant les choses sur “Thunder Bay” »

    Honnêtement, c est plutôt extrêmement fidèle au beatmaking made in UK. Cette track sent le Grime a 200 kilomètre a la ronde, on s attend a voir débarquer Kano a tout moment. Rien a voir avec des L.A.iens tel que gaslamp killer ou autres.
    Si les gens aime ce genre d instru je recommande Nocturnal.

Laisser un commentaire