Hot Water Music – « Till The Wheels Fall Off »

Till The Wheels Fall Off[Album]
12/02/2008
(No Idea/Import)

On aura pleuré assez longtemps le split de Hot Water Music, malgré un excellent album de The Draft et une parenthèse solo de Chuck Ragan tout aussi parlante, pour aller chercher une quelconque raison malsaine à son retour sous les feux de l’actualité. Les récents et heureux évènements étant apparus dans un contexte quelque peu fragile, on ne criera pas victoire trop vite, préférant prendre au jour le jour ce que le groupe a encore à offrir. Ce fut d’abord une reprise des concerts en ce début d’année, puis cette compilation de titres rares et de b-sides marquant un retour clin d’oeil chez sa maison mère No Idea, celle qui l’aura vu éclore

Comme pour tous vivants rejoignant le royaume des morts (vivants), Hot Water Music revoit sa vie se dérouler tout au long de ces 23 titres et 75 minutes de punk/hardcore, comme il a toujours su en composer. Ainsi, il dévoile enfin au grand public quelques morceaux que peu auront eu l’occasion d’entendre, qu’ils soient issus des sessions de « The New What Next » (« Kill The Night » également au tracklisting de « Rock Against Bush vol2 » et de la version vinyle, « Last Goodbyes » sur « PunkORama 10« ), de « Caution » (« Seein Diamonds » sur « PunkORama 9 »), et de « A Flight And a Crash » (« So Many Days » uniquement présent sur la version vinyle). Mais la discographie du combo de Floride ne pouvait s’arrêter là, et « Till The Wheels Fall Off » ressert ainsi sans modération les dix titres, quelque peu marqués par le temps, déjà répartis sur le Ep « Moonpies For Misfits » (« Moments Pass », « Another Way », « Moonpies For Misfits ») et lors des splits avec Alkaline Trio (« God Deciding », « Russian Roulette », et les deux reprises « Radio » et « Bleeder » dictées à l’époque par le concept du disque) et Leatherface (« Caught Up », « Wrong And Righteous », « Take It As It Comes »)

Hot Water Music n’ayant jamais vraiment tourné le dos aux compilations, c’est logiquement que l’on retrouve ici quelques titres mis jadis à disposition pour ce type de projets. Ainsi, « Jaded Eyes », et « Dreamworld » raviront les fans, plus que le « Wayfarer » accessible à tous sur « Caution ». Autre exercice, les reprises sont également nombreuses puisque Turbonegro (« Prince Of The Rodeo »), Circle Jerks (« Wild In The Streets »), The Clash (« The Clampdown »), Bruce Springsteen (« No Surrender »), et Leatherface (« Springtime ») auront été quelques uns à se retrouver dans le viseur de Hot Water Music depuis 1995

Et les inédits dans tout cela? Pas grand-chose à se mettre sous la dent malheureusement, même si le groupe se sera déjà montré très généreux en blindant son disque au maximum de sa capacité. Ainsi, seul « Home », enregistré au moment de « The New What Next », pourra intéresser les fans les plus endurcis du combo qui ne le trouveront nulle part ailleurs. Mais « Till The Wheels Fall Off » n’est pas pour autant un disque que tout amateur de punk/hardcore devra négliger, tant il tient amplement sa place au sein de la discographie du groupe. Ne reste désormais plus qu’à espérer qu’il ne vienne finalement pas la clôturer..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire