Hocus Pocus – « 73 Touches »

73 Touches[Album]
22/02/2005
(On And On/Musicast)

On ne pourra pas reprocher à Hocus Pocus d’avoir précipité sa carrière. Après quelques maxis, c’est seulement aujourd’hui, sept ans après le premier, que les nantais sortent leur premier album en autoproduit, soulignant une notoriété hexagonale grandissante, alors qu’on aurait parié qu’une maison de disque signerait ceux que l’on qualifie peut être un peu trop vite de The Roots français

« 73 Touches » n’est pas attendu au tournant, mais presque. Car Hocus Pocus est un peu le groupe inédit en France dont on attend beaucoup, d’autant plus qu’il comprend des membres du C2C, champions du monde DMC actuels par équipe d’ailleurs présents sur « Feel Good ». Ici, on ne pourra pas leur enlever un groove certain et leurs influences adultes que sont la soul et le jazz. On regrettera un peu pourtant la production, qui aurait mérité d’être plus massive, plus en relief, et plus profonde, ainsi qu’un flow manquant un tantinet de variété malgré le convaincant « Brouillon » par exemple qui pourrait me contredire. Pourtant, on accroche véritablement sur ce premier opus d’Hocus Pocus qui marie efficacité musicale, fun et chaleur du groove (notamment sur l’acoustique « J’attends ») avec des textes plutôt bien écrits (« Pascal », « Faits Divers », « Géométrie ») même si les thèmes abordés sont parfois un peu légers (« Comment On Faisait? », « J’aimerais »)

Mais les nantais, bien que tous publics, échappent avec brio au piège soul r’nbisant qui les aurait condamnés à la seconde division commerciale. Mieux, avec l’appui de Ty ou The Procussions, ils jouissent d’une crédibilité au sein de ce qu’on peut enfin appelée la scène consciente française et donnent envie de gratter cette enveloppe dorée pour y apprécier un talent incontestable qui, avec plus de maturité, s’imposera sans aucun doute sur un hip hop frenchy bien pâle. « Hip Hop? » et « 73 Touches » en attestent…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire