Hitchcock Go Home! – « Yes You’re Dead »

Yes You're Dead[Album]
01/01/2004
(Drunkdog/Autoproduit)

Si on vous dit folk, vous pensez tout de suite à un barbu introverti et bougon armé de sa guitare acoustique, et vous faites la moue. Vous faites fausse route. Hitchcock Go Home! y met un côté noisy, cher à Sonic Youth, et parvient avec « Yes You’re Dead », son premier album, à dégager une personnalité certaine qui fera forte impression chez les adeptes de post rock. Grenoblois exilés à Paris, anciens membres de Much et Alain Delon Goes Pop, ces cinq là optent souvent pour des morceaux majoritairement longs (six ou sept minutes parfois), en général assez répétitifs mais montant constamment en intensité et en richesse d’instrumentation. Dans cet album, on peut en effet entendre autant des cuivres, des cordes, que du banjo. Si le groupe revendique tout haut des influences allant de Nick Drake à Godspeed You Black Emperor en passant par dEUS, Yo La Tengo ou Arab Strap, Calexico et Karaté apparaissent parfois aussi au détour de quelques notes et ambiances. HGH marque par sa sensibilité à fleur de peau, sa fausse vulnérabilité et naïveté, pour laisser une trace indélébile aidée par la surprise qu’il provoque en sortant, comme ça, de nulle part. Un opus reposant et intriguant, de la part d’un groupe à épier. Vivement conseillé.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire