High Tone – « Wave Digger »

Wave Digger[Album]
11/04/2005
(Jarring Effects/Pias)

Depuis ses débuts, mais surtout suite à l’enchaînement de « Acid Dub Nucleik » et du live, les lyonnais de High Tone ont volontairement pris la tête du défilé dub français, branche électro. Après une rencontre discographique furtive avec les Improvisators Dub, sorte de retour aux sources, le combo était impatiemment attendu à l’annonce de la sortie de ce « Wave Digger ». Bien malin était celui qui pouvait prévoir comment cette galette pouvait sonner. La réponse fut tardive mais ponctuelle. Ce disque enfonce le clou et ravit. Pourtant que ponctuellement boostée (« Hangar 94/05 », « 9 Bass Channels »), la musique de High Tone est à haute teneur en électronique. Disons que les lignes de basse lancinantes et mélodiques ont laissé la place à la froideur de beats efficaces, breakbeat, hip hop, indus ou dub. Au choix. Car ici tout y est mais sans jamais abîmer l’homogénéité du tout. High Tone ne cachait pas, aux détours de conversations journalistiques, ses attirances pour le hip hop electro. « Sushit » les laisse entrevoir, tout comme le cinématographique « Headline », avant que les choses ne deviennent plus claires à l’écoute de « Larsen » et de son flow assuré par The Real Fake Mc. Il faudra donc attendre « Musical Bonzeye », suivi de « Overtone » et « On The Roof », pour se souvenir de ce qu’était le High Tone des débuts: calme, posé et entraînant. Mais la nouvelle sauce revient rapidement à la surface pour une fin passionnante et toute en intensité. « Spacedunk », avec 2TT (ex clavier de Kaly), mais surtout le très long « Afraid Of Nothing » remettent une couche avant de nous laisser, comme con, devant notre platine devenue soudainement inactive. « Wave Digger » est incontestablement une réussite. Reste qu’il déconcerte autant qu’il embarque. Mais High Tone ne déçoit pas et affirme son rôle de leader d’une scène mise dans l’obligation d’innover. Top crédibilité.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire