Her Space Holiday – « XOXO, Panda And The New Kid Revival »

XOXO, Panda And The New Kid Revival[Album]
07/10/2008
(Wichita/ Coopérative Music/Pias)

Il est plutôt louable qu’un artiste décide un jour de se remettre en question, et de proposer toute autre chose que ce à quoi son public s’attend. Comme quelques-uns avant lui, RJD2 notamment, Her Space Holiday a décidé de laisser de côté les machines et la production électronique pour y préférer la guitare acoustique, et passer ainsi d’une electro pop d’envergure à une pop music toute aussi réjouissante. Même si « XOXO, Pand And The New Kid Revival », son nouvel album toujours estampillé Mush, nécessite un certain temps d’adaptation pour celui qui ne sera pas d’abord passé par « Sleepy Tigers », un récent maxi qui annonçait le vent nouveau

C’est donc celui de la liberté, artistique, qui souffle sur cette nouvelle livraison d’un Marc Bianchi (de son vrai nom) retourné à ses premiers amours. Entendez par là les cordes – guitares, banjo, mandoline, basse – qui se relaient tout au long de ce disque, tout en n’excluant pas le reste d’un backing band (rythmique, synthé…) capable de pondre un disque de pop digne de ce nom. Car, en bon compositeur qu’il a toujours été, il n’en oublie pas pour autant son pêché mignon: la rythmique, celle qui donne envie de taper des mains, et de balancer naïvement sa tête de gauche à droite. Illustrations dés l’entame « The New Kid Revival », aussi entraînant que ses mélodies nous touchent, et sur les suivants « The Truth Hurts So This Should Be Painless », « No More Good Ideas », et « Sleepy Tigers » arborant tous trois de vieux airs de pop de saloon. Dans le même genre, mais moins ancrés dans le registre des sonorités américaines traditionnelles, « The Boy And The Girls » et le rafraîchissant « Two Tins Cans And a Length Of String » font aussi très bonne figure

Évidemment, un tel virage à 90 degrés, finalement préférable à une mièvre redite electro pop, ne pouvait aller sans faire un peu de poussière, celle qu’on balaiera d’un léger revers de la main tant elle comble le tracklisting via quelques titres sympathiques mais sans importance (« The Heartbreak Moment », « The World Will Deem Us Dangerous », « The Telescope »), quand ils ne sont pas totalement dispensables. Reste que Her Space Holiday transfère merveilleusement son sens aiguisé de la composition d’un univers à un autre, avec une facilité réconfortante. Car, à n’en pas douter, quelques-uns des titres de cet album n’ont pas fini d’accompagner d’heureux futurs moments de notre quotidien

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire