Helen – ‘The Original Faces’

Album / Kranky / 04.09.2015
Shoegaze

On avait quitté Liz Harris avec ‘Ruins’, dernier opus de Grouper, son projet solo. Enregistré en autarcie au fin fond du Portugal, l’album se présentait – selon les dires de la californienne – comme un document, témoignage sonore de son expérience en vase clos. Perclus de cavités et de grottes, on acceptait d’y perdre nos oreilles avec délice, trompés par les échos et éclats de réel qui venaient se greffer à une écoute foisonnante, en forme de chemin incertain.

Moins d’un an plus tard, voilà qu’on la retrouve déjà. Mais le ton a changé. En fait, il ne pourrait pas être plus antinomique. Le propos est léger, et il se compose désormais à quatre. Loin de la solitude méditerranéenne, Helen, son nouveau groupe, verse dans le shoegaze originel et la pop-song virginale. Décrit à l’origine comme une tentative de composer du trash métal, ‘The Original Faces’ a connu une longue gestation, voyant les morceaux qui le composent s’additionner d’années en années, depuis Portland ou ils ont été conçu.

A l’arrivée, Helen aurait pu être ce projet récréatif, bref répit avant un nouveau plongeon vers des aventures plus ambitieuses. Il n’en est rien. De l’ambient au shoegaze, Liz Harris construit ici un pont évident, ou simplicité et mélancolie se trouvent pour ne plus se quitter. Au milieu de ces morceaux qui filent droit, on distingue quelques tubes, des trouées dans les nuages (‘Right Outside’, ‘Allison’, ‘Covered In Shade’) assorties de brume (‘Dying All The Time’) et d’un grand ciel bleu (‘City Breathing’). Même si il n’y a rien de nouveau ici pour chambouler la collection printemps/été du shoegaze 2015, on ne peut s’empêcher de saluer cette belle échappée.

‘Covered In Shade’, ‘Felt This Way’, ‘Right Outside’, ‘Dying All The Time’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire