Hardkandy – « Second To None »

Second To None[Album]
25/06/2008
(Wah Wah/Import)

La scène de Brighton est sans aucun doute l’une des plus prolifiques du Royaume-Uni. On ne cesse en effet depuis quelques années d’y découvrir de nouveaux talents, à l’instar de Fink, Alice Russell ou Quantic Soul Orchestra, pour ne citer que les plus emblématiques. Certains sont néanmoins restés bien planqués jusqu’à présent dans cette contrée du Sud de l’île, comme c’est le cas du crew Hardkandy. Formé autour du producteur Tim Bidwell et du chanteur Sean Clarke, ce combo à géométrie variable a fait discrètement son bout de chemin depuis sa création en 2002, multipliant les collaborations constructives, que ce « Second To None » reflète à merveille. Ont en effet participé à ce troisième opus d’importants noms de la musique indépendante anglaise, notamment Fink et Simon « Capstone » Little (du Bonobo live band), pour un résultat qui sonne comme une démonstration musicale des plus funkadélique

« Second To None » est en effet un album qui respire les sonorités vintage comme on les aime, convoquant le blues, le folk, le jazz et l’afrobeat pour redonner ses lettres de noblesse à la soul et au funk contemporains. Une galette qui intègre ainsi un arc-en-ciel d’influences, de James Brown dans ses colorations résolument funky (« Dunks », « Elevation »), à Marvin Gaye et Curtis Mayfield dans ses élans soulful parfaitement maîtrisés (on retiendra la langueur bluesy de « Scum », le groove épidermique de « My Morphine », la douceur écorchée de « The Good And The Bad » ou encore la touche folk de « Morning Light » feat. Fink & Martin Harley), ou à la grande Aretha Franklin dans le divin « Hey Lover » interprété par Laura Vane. Il est en tout cas assez rare de constater dans un album une telle homogénéité dans la qualité du travail vocal et instrumental, incarnée par le tube « The Others » qui revigore avec son « clap handing » et son refrain terriblement groovy, ou par le non moins ravageur « Second To None »

Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour faire tomber nos oreilles sous le charme de ces onze titres classieux, aériens et incandescents, parvenant sans prétention à dépasser la simple nostalgie de la glorieuse période des 70’s pour proposer un son dignement régénéré. Restant fidèle à la tradition hédoniste du funk, « Second To None » est bel et bien LE son à écouter en boucle cet hiver pour ne pas prendre froid. Preuve que la soul UK a vraiment de très beaux jours devant elle..

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire