Hanni El Khatib – ‘Moonlight’

Album / Innovative Leisure – Because / 19.01.2015
Blues garage

Après un magnifique premier album qui avait révélé toute la sève de son blues garage, suivi d’un second ‘logiquement’ produit par un Dan Auerbach (The Black Keys) qui n’avait pas manqué de le frapper de son cannibalisme naturel, Hanni El Khatib est de retour, avec comme mission principale de renouer avec son identité. Pour cela, le californien est retourné à la méthode DIY qui avait largement contribué à la réussite de ‘Will The Guns Come Out‘. Entièrement produit par ses soins dans son home studio de Los Angeles, ‘Moonlight’, s’il ne parvient pas forcément à égaler l’ainé et laisse encore percer quelques ressemblances pesantes avec les Black Keys (‘Chasin’), illustre toujours le savoir-faire du bonhomme quand il s’agit de composer quelques jolies pépites (‘Mexico’, ‘Home’), et plus précisément de moderniser le blues rock (l’excellent ‘The Teeth’, le nonchalant ‘Worship Song N°2’ blindé de soli). Mais le disque le voit aussi tenter de nouvelles choses, preuve d’une inspiration à plein régime et d’une volonté toujours louable de ne pas se répéter. Néanmoins reconnaissable à l’écoute de chacun de ces onze titres, Hanni El Khatib fait ainsi souffler un vent nouveau sur son registre, le même qui le fait aller de l’avant, qu’il en appelle au rock classique (‘Melt Me’), au heavy (‘All Black’), ou qu’il tente avec brio quelques subtiles expérimentations (dans les arrangements de ‘Dancehall’ par exemple). Et s’il y a bien le final et dansant ‘Two Brothers’ pour assombrir le tableau en laissant un arrière-goût de mauvais remix disco, il n’empêchera pas ‘Moonlight’ de combler les fans qui ne croyaient déjà plus forcément au miracle.

‘Melt Me’, ‘The Teeth’, ‘Worship Song N°2’, ‘Home’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire