Handsome Furs – « Plague Park »

Plague Park[Album]
22/05/2007
(Sub Pop/Pias)

Combien de groupes, d’outre Atlantique de surcroît, peuvent aujourd’hui se vanter d’avoir effectuer une tournée européenne sans même avoir écrit un seul titre? Là, comme ça, on ne pourrait en ajouter à notre liste qui ne comprend alors que Handsome Furs, le projet parallèle que Dan Boeckner (Wolf Parade) a mis sur pied en compagnie de sa fiancée Alexei Perry durant l’hiver 2005. Certes, la crédibilité du jeune homme a peut-être beaucoup joué, bien que son groupe principal n’ait qu’un seul album à sa discographie. En voilà bien trop peu à l’heure ou les organisateurs de concerts sont de plus en plus frileux. Non, il fallait vraiment que la musique du duo soit prometteuse pour qu’on lui laisse cette chance. « Plague Park », premier album du couple, voit donc le jour et confirme ce sentiment partagé par beaucoup sur le Vieux Continent. En effet, il règne une atmosphère séduisante tout au long de ces neuf titres emmenés par des guitares, boîtes à rythmes et claviers sur lesquels se posent la voix désenchantée, mélancolique et fébrile de Boeckner (à l’apogée de son talent sur « Sing! Captain »). On pense à la mélancolie de Low, aux bidouillages de Beck, mais jamais à ces formations arty placées, elles aussi, sous l’étendard de l’electro pop. Car, incontestablement, Handsome Furs a ce petit quelque chose en plus, ou en moins devrait-on dire, qui lui offre une ambiance intime et spontanée, très éloignées des surproductions que le genre laisse faire surface de temps à autre. De par ce côté cheap servant parfaitement ce « Plague Park », chaque mot, chaque note fait son effet, les deux ont le don de vous embarquer dans leur monde lancinant et profond (« Hearts Of Iron », « Handsome Furs Hate This City »), ou les mélodies prennent toujours le pas sur l’aspect bruitiste que peuvent parfois, et à merveille, revêtir les rythmiques (« Cannot Get Started », « Dumb Animals »). En cela, « What We Had », « Snakes On The Ladder », et le relevé « Dead+Rural » offrent, à eux seuls bien que les autres ne soient pas en reste, un parfait panorama de l’oeuvre de ce duo dont on aurait jamais pensé tirer autant de frissons. Un beau disque..

En écoute

1. What We Had     

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire