Half Foot Outside – « Perfect From The Distance »

Perfect From The Distance[Album]
01/01/2006
(Astro/Import)

« It’s Being a Hot Hot Summer« , peut être l’album le plus en demie teinte de la discographie de Half Foot Outside, a fait que le combo espagnol se devait de se rattraper avec ce nouvel opus. Confondant alors évolution musicale et précipitation, faisant le pont entre l’émomélo du passé et une volonté à peine cachée de toucher un public plus mainstream, on attendait forcément beaucoup plus de la part d’un groupe qu’on aura longtemps considéré comme un des futurs grands poulains de la scène rock ibérique. « Perfect From The Distance » a donc la pression, s’affiche malgré lui comme un tournant dangereux pour ses géniteurs marchant sur un fil, entre anonymat définitif et révélation

Si on n’atteint toujours pas la perfection, il faut bien reconnaître que Half Foot Outside sait désormais un peu mieux ou il met les pieds. Cette nouvelle livraison fait preuve de beaucoup plus de cohérence, affiche une belle osmose entre les mélodies des guitares et du chant (« Dial The Number », « Passport To Paradise », « Electric Sound Machine »), deux points positifs qui la font se rapprocher sans trop de peine des standards américains et anglais des années 90. D’ailleurs, un titre comme « The ABC For Love » laisse transparaître quelques écoutes répétées de Placebo, notamment par ces boucles d’accords denses et faussement linéaires. Mais Brian Molko n’est pas le seul à planer au dessus de ce « Perfect From The Distance », puisqu’on devine également une nette admiration pour Superchunk ou Dinosaur Jr (« Feel No Pain », « Doctor Told Me Not »)

Des références évidemment assez lourdes à porter. Mais Half Foot Outside, avec ses dix ans de carrière ponctués de cinq albums, possède assez de bagage, de maturité, et d’expérience pour ne pas flancher. Ce qui l’amène aussi à faire des choix risqués, comme ce changement de label pas forcément en sa faveur en passant de l’internationalement connu BCore au madrilène Astro, bien que son registre apparaisse finalement solide, bien que peu original. Preuves en sont les quelques tubes qui ornent ce disque (« A Little Call », « Doctor Told Me Not ») et qu’on retiendra incontestablement le jour ou Half Foot Outside mettra la clé sous la porte. Contrairement à son prédécesseur, « Perfect From The Distance », produit par John Agnello et masterisé par Alan Douches, laisse donc penser que le combo basque, sans porter danger à la Nation, est loin d’avoir fini de revendiquer

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire