Gunporn – « Pretty Pretty Please »

Pretty Pretty Please[Album]
01/09/2004
(Shadow Animals/Import)

Depuis peu la scène hip hop scandinave et du Benelux se montre plutôt productive en matière de hip hop indépendant. Hors mis la montée en puissance de Stacs Of Stamina, le label Shadow Animals fait de plus en plus parler de lui avec notamment les fêlés de Cavemen Speak. Et, surprise, c’est tout ce petit monde accompagné du floridien Bleubird que l’on retrouve sous l’étendard Gunporn

Ici, le hip hop revêt toutes les couleurs possibles et imaginables à l’exception de celles gangsta ou de toutes influences faciles et stéréotypées. « Pretty Pretty Please » fait preuve d’une imagination qui s’avère plutôt efficace de tout son long. Parfois electro dark comme l’affectionne Sole (« Rappity Rap Rap », « It’s Funny Cus It’s True »), parfois trip hop métallique et incisif (« Pretty Pretty Please », « Sandcastle Carnage »), quelques fois même techno ou drum n’bass (l’excellent « Deaf People Dance », « Dawgville »), Gunporn capte toujours notre attention, montre que le hip hop n’est pas un genre aussi sectaire que certains le pensent, et prouve qu’un flow peut être intéressant et adaptable à un large environnement musical

Gunporn accouche donc ici, sans pression mais en décontraction propre à un projet entre potes, d’un album qui nous scotche de bout en bout de par ses productions variées, toujours intéressantes, souvent percutantes, tout comme les flows des Mcs présents. Un album qui sera difficile à trouver mais qui mérite amplement que l’on fouine jusqu’à suer à grosses gouttes

Ecoutez un extrait

1. ici     

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire