Guilty Simpson & Madlib – « OJ Simpson »

guilty180Album
(Stones Throw)
25/05/2010
Hip hop

« Ode To The Ghetto« , premier album solo de Guilty Simpson, n’avait été qu’un coup d’épée dans l’eau malgré un casting de producteurs alléchant. Madlib y figurait déjà, mais le californien apparaissait presque en panne d’inspiration à cette époque, les autres beatmakers ne faisant guère mieux… En 2010, en lui confiant la totalité de son second opus, le MC de Detroit peut s’appuyer sur une cohérence, une ligne directrice artistique capable de le transcender, et définitivement prouver un talent que tout le monde – ou presque – lui reconnaît.

Les élans expérimentaux de Madlib n’étant pas toujours gage d’homogénéité, « O.J. Simpson » ne déroge pas à cette règle, et nous fait nous interroger sur la justesse du choix. Sur 24 pistes, peu sont de véritables « titres » au sens conformiste du terme: beaucoup d’interludes, de débuts de morceaux qui s’arrêtent brutalement, de changements de cap, de déconstructions, rendent l’écoute ardue. Pourtant, bien que ce disque puisse se révéler difficile d’accès, on aurait tort de lâcher l’affaire trop vite tant quelques petites touches novatrices cachées ici ou là, et autres prises de risques fondent toute sa qualité.

C’est d’ailleurs cette audace que l’on apprécie tout particulièrement chez Madlib, et qui le fait se démarquer dans un milieu parfois amorphe. Ainsi, si « O.J. Simpson », « New Heights », « Scratch Warning », « 100 Styles » sont plus classiques, ils n’en sont pas moins d’une efficacité redoutable, Guilty Simpson y déployant toute sa technicité pour toucher juste. Bien sûr, « Outside – feat Strong Arm Steady« , ou « Mic Check 313 » bifurquant à mi-parcours sur un beat digital, resteront toujours plus détonants, et « Karma Of A Kingpin » comme « Back On The Road Again » tous deux trop courts tant ils auraient largement gagné à être développés sur la longueur.

Difficile au final d’avoir une avis tranché. Si certains seront lassés par cet enchevêtrement de titres hybrides et le capharnaüm qui en découle, d’autres apprécieront justement ce parti pris un brin chaotique. On se demande cependant si Guilty Simpson pouvait quoi qu’il advienne nous dévoiler tout son potentiel avec un projet transpirant autant l’empreinte de Madlib, quasiment au point d’éclipser sa présence. Un format moins conceptuel aurait facilité un jugement éclairé, ce qui ne nous empêchera pas d’apprécier à sa juste valeur ce « O.J Simpson » percutant et iconoclaste.

En écoute
Guilty Simpson & Madlib – « 

1. Cali Hills     
« 

Disponible sur
itunes2

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire