Guerilla Poubelle – « Il Faut Repeindre Le Monde »

Il Faut Repeindre Le Monde[Album]
13/06/2005
(Crash/Pias)

Après quatre ans de bons et loyaux services et une signature en major, Les Betteraves ont mis la clé sous la porte il y a deux ans. Depuis, ils ont ressuscité sous le nom de Guérilla Poubelle, rejoint le label punk français Crash Disques, et reviennent avec « Il Faut Repeindre Le Monde », un disque fort en gueule et en énergie, qui prend toute sa signification en ces périodes d’instabilité que peut connaître la France

Ces deux ans n’auront pas paru bien long, tant le groupe, activiste de surcroît, a fait parlé de lui par le biais de splits, démos, compilations, par la mise à profit du média imparable qu’est devenu internet. Reprenant dignement l’héritage punk franchouillard laissé par les nantais de Zabriskie Point, lorgnant aussi vers les références que sont devenues Operation Ivy et Rancid, Guérilla Poubelle incarne une scène pourtant essoufflée, celle du punk chanté en français. Une bien belle occasion de se mettre dans les oreilles quelques textes caustiques (« une vie pourrie vaut mieux qu’une putain d’illusion« ), sans retenus (« j’aurais bien déchiré un drapeau américain mais j’ai perdu mes mains« ), posés sur des compos expédiés en deux ou trois minutes. Le tout sans grosse production, délaissée au profit d’une belle spontanéité et d’une convaincante crédibilité, et ponctué par quelques gimmicks téléphonés mais propres au genre. Car à l’écoute de « Il Faut Repeindre Le Monde »(et notamment des titres « La Fin Suffira », « 

1. Demain Il Pleut     
« , « Finir Sans Raison », de l’hymne « Culture Poubelle ») on pense pour une fois à autre chose qu’aux stéréotypes du punk à chien français

Le groupe s’applique donc à baigner ses mots dans le fun, à pousser une scène vers le haut tout en restant fidèle à ses principes. Guérilla Poubelle, c’est comme un vent d’air frais, et une bande de jeunes branleurs qui pourrait bien porter une nouvelle génération en recherche d’identification. « Et ne levez pas les yeux au ciel, vous risqueriez de marcher dans la merde« . Nous voilà rassurés…et conquis.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire