Gringo Star – « Count Yer Lucky Stars »

gringo180Album
(Gigantic Music)
25/10/2011
Garage pop

Inutile de se creuser la tête trop longtemps pour savoir qu’il va être question de mélodies pop à l’écoute de « Count Yer Lucky Stars », le deuxième album de Gringo Star, ce combo garage d’Atlanta dont le nom adresse un franc clin d’oeil aux Beatles comme pour revendiquer par la même occasion son école. Certains titres comme « Beatnik Angel Georgie » soulignent d’ailleurs sans détour cet héritage puisé dans la culture musicale anglaise, même s’il ne s’agira finalement pas des meilleurs de ce cru 2011, eux tous bien posés en début de disque pour accrocher instantanément le popeux lambda, quitte à laisser le reste de l’opus se dépatouiller avec un challenge de taille: celui de tenir la cadence imposée par cette entame résonnant comme un sans faute. Parce que ça ne fait aucun doute, si « Count Yer Lucky Stars » abattait de tout son long des tubes aussi aboutis et imparables que « Shadow », « You Want It », et « Got It », on tiendrait sûrement entre les mains un des meilleurs albums de cette année 2011. Seulement, à l’exception un peu plus tard de « Come Alive » et « Make You Mine » aux refrains accrocheurs, rien malheureusement ne parviendra à faire de Gringo Star la grosse révélation garage pop, statut auquel il pourrait pourtant indéniablement prétendre aux vues de son talent et de ses éclairs d’inspiration. Au delà de ça, il réside un charme tout au long de ce « Count Yer Lucky Stars » qui, sans pour autant passionner plus que de raison, ne laisse pas indifférent. Celui qui transpire notamment de ces airs rétro remontant régulièrement à la surface par le biais de la production comme des influences venant colorer les morceaux du groupe, qu’elles soient doo-wop (« Jessica »), mod-sixties (le titre éponyme), surf pop ou psychédéliques. Définitivement plus mature qu’à l’époque de son premier album « All y’All », le groupe continue donc de puiser dans le passé pour se faire un avenir au sein d’une scène qui n’a de cesse de voir éclore de nouveaux petits génies. A force d’abnégation et en creusant sa voie, Gringo Star pourrait bientôt voir son heure arriver.

itunes39

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire