Grey Reverend – « Of The Days »

grey180Album
(Motion Audio)
11/07/2011
Folk

A l’image de ce qu’il a toujours proposé avec The Cinematic Orchestra, Jason Swinscoe semble n’avoir que finesse et délicatesse à la bouche quand il se met en quête d’un artiste à signer sur son label Motion Audio. Après que Lou Rhodes ait plutôt bien lancé la machine l’an passé avec son « One Good Thing« , le catalogue s’entiche d’un deuxième artiste que les plus férus du combo electro jazz britannique auront déjà croisé à ses côtés. Parce que, au-delà du coup de coeur de Swinscoe pour ce jeune songwritter de Brooklyn qu’il entendit pour la première fois dans le bar new yorkais de sa soeur, c’est surtout sur scène que leur entente s’est confirmée: quand ce brillant inconnu a répondu positivement à l’invitation du Cinematic Orchestra à faire ses premières parties, et s’offrir quelques incursions durant leurs concerts.

Quatre ans plus tard, c’est donc le plus logiquement du monde que Grey Reverend sort son premier album via la structure de celui qu’il peut désormais aisément considérer comme son parrain. Avec sa seule guitare – voire un harmonica (« Forsake ») – pour accompagner ses complaintes voilées de nostalgie, il coud ainsi titre après titre un « Of The Days » au registre acoustique et épuré lui conférant illico une agréable intemporalité. Mais pas seulement: chaque composition affiche ici une maturité telle qu’elle transpire le vécu, un aspect qui ne fait que s’accentuer quand on veut bien prendre la peine de s’attarder sur les textes embués de poésie.

Mais que les fainéants, moins curieux, et francophones purs et durs se rassurent: « Of The Days » s’adresse aussi à eux via la beauté de mélodies reposantes qui trouveront indéniablement un écho dans les moments de calme essentiels à notre vie quotidienne. « Walk The Same », « One By One », et « Forsake » sont ainsi autant de jolis moments, tout comme un final « Road Less Travelled » quelque peu isolé, l’album devenant quelque peu routinier sur la longueur. Un défaut – parce qu’il en faut toujours un – que le new yorkais, désormais songwritter épié, ne manquera assurément pas de corriger à l’avenir.

En écoute

« Walk The Same »

« Road Less Traveled »

Disponible sur
itunes9

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire