Gravity Slaves – « The Vertigo Chronicles »

gs180Album
(Opposite)
01/11/2010
Punk hardcore

1995. Vos humbles serviteurs n’agrafaient pas encore leurs premiers fanzines, les Burning Heads n’avaient pas encore sorti leur deuxième album que les Gravity Slaves portaient pour la première fois leurs instruments, bien décidés à contribuer au patrimoine punk-hardcore de leur ville natale. Prenez vos calculettes: ca fait quinze années passées à affuter un registre, à digérer les influences – de l’émo de « Come Down » au punk de « Dust » – pour toujours élever le niveau d’un cran à chaque sortie d’album. Voilà qui tombe bien puisque « The Vertigo Chronicles », quatrième du nom, vient sonner l’heure d’un nouveau bilan. Mieux, on peut désormais bel et bien parler de confirmation, de ce foutu « album de la maturité » qu’on nous vend à tour de bras tout en nous proposant seulement un semblant. Cette fois, fort d’une production impeccable signée Pit Samprass (Burning Heads), Gravity Slaves déroule son savoir faire avec un naturel qui titille l’oreille, soit un punk hardcore bien huilé et spontané, préférant la virilité du rock n’roll (« Bloodywood ») aux niaiseries du skatecore, directement hérité des plus belles heures passées à décortiquer les disques de leurs ainés locaux (« Rocky TV Show », « Homeless », « Mosey »). Mais pas que. Parce que si le combo ne peut évidemment pas nier l’influence des Burning Heads dans sa musique, il abat aussi d’autres cartes grâce à une approche du genre bien à lui (« Car Crash », « Vertigo »), jusqu’à pondre une poignée d’hymnes rutilants (« Big Bike », « Toxic »). En quatorze coups secs et bien décidés qu’aligne ce « The Vertigo Chronicles », Gravity Slaves creuse encore un peu plus son empreinte sur le Boulevard Jean Jaurès qui, pourtant, en a déjà vu pas mal passer.

Disponible sur
itunes7

À lire ou écouter également:

,

3 réponses à Gravity Slaves – « The Vertigo Chronicles »

  1. Boris 14 janvier 2011 à 10 h 29 min #

    belle chronique, merci Matthieu 😉 !

  2. Eric F 16 janvier 2011 à 20 h 03 min #

    je les connais depuis leur début, et bravo Mathieu, le resumé est le reflet de leur ascension.

  3. Boris 17 janvier 2011 à 2 h 04 min #

    bien d’accord Fonf 😉

Laisser un commentaire