Gorillaz – « Laika Come Home »

Laika Come Home[Album]
01/07/2002
(Astralwerks/Emi)

Tout le monde est susceptible d’avoir entendu ne serait-ce qu’une seule fois Gorillaz, projet mené par Dan The Automator, Damon Albarn (chanteur de Blur) et compagnie. Album concept original et commercial, décliné visuellement de manière parfaite, Gorillaz a fait un véritable carton dans tous les charts

C’est donc naturellement que voici venue l’heure des remaniements musicaux et visuels. Pour sa part, le visuel, toujours simiesque, représente nos ancêtres voyageant dans l’espace. La musique a subi un véritable lifting : le meilleur du précèdent opus étant conservé, tous les titres ont été remodelé façon electro-dub. Véritable réussite chirurgicale, la fine équipe des Spacemonkeyz signe une mutation parfaite. La production, de prime abord excessive, se trouve être, après une ou deux écoute attentives, tout à fait opportune. Les basses omniprésentes, rondes et lourdes, emmenées par des batteries acoustiques ou électroniques, supportent les contre-temps si chers au reggae. Les effets, quant à eux, sont injectés par légères doses et transportent une musique on ne peut moins dub

Damon Albarn continue joyeusement à souffler dans son mélodica (et parfois pousser la chansonnette) comme il se doit; les Dj’s jamaïcains U-Brown et Earl 16 authentifient de leurs joutes originales et mélodieuses ce projet fait pour plaire à tout le monde. « Starshine », dub puissant et organique, « Slow Country » mené par le grand U-Brown (Blood and Fire), « Tomorrow Comes Today » (lancinante transportation dans l’espace), ou encore le fameux « Cleant Eastwood » bien meilleur que l’original, sauront convaincre les plus réticents. Opération réussie ! Ce versus est déjà un grand album de dub !

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire