Gone Is Gone – ‘Echolocation’

Album / Rise / 06.01.2017
Le cachet post fait foi

Si cumuler les talents multipliait d’autant l’inspiration et les probabilités de sortir de grands albums, pas de doute qu’on verrait émerger encore plus de super-groupes (ou ‘all star bands’) qu’aujourd’hui. Seulement, au petit jeu du copinage, pas mal se sont cassés la gueule, et beaucoup n’ont pas franchement marqué les esprits. Tous en revanche ont certainement dû y prendre pas mal de plaisir, effaçant de fait toutes éventuelles velléités opportunistes. Parmi les derniers arrivés au sein de la petite cour des échangistes, Gone Is Gone vient battre, pendant qu’il est encore chaud, le fer du premier Ep sorti l’été dernier.

Troy Sanders (Mastodon), Troy Van Leeuwen (Queens Of The Stone Age), Tony Hajjar (At The Drive In) et Mike Zarin (compositeur de bandes originales de films ou jeux vidéo nettement plus populaires que lui) viennent donc aligner treize nouveaux titres pour attester de la véritable osmose qui les anime. En suivant un fil rouge plutôt sombre et brumeux, le quatuor laisse parler ses multiples influences (généralement post-quelque chose), en alternant souvent passages atmosphériques (‘Dublin’) et d’autres plus heavy, parfois au sein d’un même morceau (‘Sentient’ pour bien planter le décor).

Bien que totalement maître de son sujet, Gone Is Gone convainc surtout lorsqu’il piège l’auditeur dans ses lents rouleaux compresseurs, à la mécanique imperturbable (‘Ornament’, ‘Pawns’). C’est là qu’il semble le mieux s’émanciper des quatre fortes personnalités qui le composent, et tirer le meilleur de ce qu’il a à proposer lorsque chacune d’elles s’exprime au-delà de son registre de prédilection. ‘Echolocation’ n’est donc pas exempt de son lot de titres rondement menés mais sans grande importance, y va même d’une reprise de Portishead très dispensable (‘Roads’), mais réussit sans mal à ne jamais égratigner l’intégrité de ses géniteurs. Déjà beaucoup avant que les prochains Mastodon et At The Drive In ne le relaient pour de bon au second plan.

‘Sentient’, ‘Dublin’, ‘Ornament’, ‘Pawns’, ‘Echolocation’

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire