GØGGS – ‘GØGGS’

Album / In The Red / 01.07.2016
Punk

Après ‘Ty Segall fait du garage, puis du folk‘, ‘Ty Segall reprend Black Sabbath‘ et ‘Ty Segall part en tournée avec ses dealers, masqué d’une grosse tête de bébé malveillant‘, voici enfin ‘Ty Segall se met au punk‘. Au casting, Charles Moothart (déjà aperçu chez Fuzz) et Chris Shaw (chanteur des hardcoreux Ex-Cult) accompagnent le héros californien. On les imagine tous les trois avoir traversé l’enfer urbain du ‘New-York 1997’ de Carpenter pour cracher aujourd’hui pareille colère de goudron et d’acier en 25 minutes montre en main. Emmené par une guitare plongée dans l’huile de friture, le son de GØGGS est aussi rêche qu’implacable. Chris Shaw, en gardien de l’ordre, balance ses sentences avec la détermination de celui qui vous traque toute la nuit pour vous asséner ses mandales au cas où les pilons de batterie ne vous auraient pas déjà fêlé la boite crânienne. Mention spéciale au titre ‘Final Notice’, bande-son idéale pour accompagner l’ouverture d’un hôpital psychiatrique au cœur d’une scierie désertée. Pas venu jouer les âmes en peine, GØGGS fonce tête baissée dans les murs avec le nihilisme des damnés, et procure plus d’excitation que 90% des formations punks actuelles réunies (coucou Fidlar). On attend désormais avec impatience l’automne 2019, quand Ty Segall amorcera le revival Jungle/Drum’n bass avec son 24ème side-project finement nommé ElëkVibe.

‘Falling In’, ‘Smoke The Wurm’, ‘Needle Trade Off’, ‘Final Notice’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire