Giant Sons – « Anthology »

Anthology[Album]
29/08/2006
(G7 Welcoming Committee/Digital release)

Si internet fait du mal à la musique, il a au moins le mérite de nous apporter sur un plateau le moindre effort d’un groupe diffusant son oeuvre de l’autre côté du monde. C’est ce que semble avoir compris le label G7 Welcoming Committee qui, depuis cette année, ne propose que des sorties digitales. Pas idiot quand on sait qu’il aurait fabriqué des disques que peu, en Europe surtout, se seraient donnés la peine d’importer de peur de prendre de sérieux risques d’invendus. A coup sur, les Giant Sons n’auraient pas échappé à cette (néanmoins) regrettable règle, bien que leur oeuvre, compilée ici dans sa totalité, vaille clairement l’écoute. Car si peu de Français connaissent ce trio, il est pourtant de ceux qui ont fait résonner leur post rock, plus rock que post, au pays de l’érable, et en ont fait deux albums compilés et agrémentés ici de deux inédits enregistrés peu de temps avant leur séparation. Nous aussi découvrons cette musique sur le tard, ce répertoire instrumental alternant passages calmes, d’autres plus intenses, deux penchants parfois réunis lors d’un même titre, toujours à coups de fins arpèges, de groove et de belles mélodies. N’allez donc surtout pas croire à un album bourratif et difficile à suivre, car ces trois Canadiens (dont un officie désormais dans Propagandhi) optent pour des titres généralement assez courts, très accessibles, et jamais démonstratifs. On se voit donc saupoudrés de rock (« Thunder Rolls »), de pop (« Deciduous »), et même de jazz (« Pronouncing The Motive… », « The Motive For Metaphor ») tout au long de cette « Anthology », solide sans être révolutionnaire, qui pourrait autant accueillir le chant de Guy Picciotto (Fugazi), de Chuck Ragan (Hot Water Music) ou de Geoff Farina (Karaté) tant elle est ouverte et chaleureuse. Ne cherchez donc pas cette galette de Giant Sons chez votre disquaire, vous le la trouverez pas. Empoignez plutôt votre lecteur MP3 et rendez vous iciEn écoute

1. Coniferous     

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire