General Dub – « 2066-2068 Guerres Médiatiques »

2066-2068 Guerres Médiatiques[Album]
01/04/2003
(Expressillon/Tripsichord)

Si l’armée qui se cache derrière General Dub est toujours aussi mystérieuse, elle est sur le point de tirer son deuxième missile à destination des bacs de disques. Après sa première bataille qui l’avait affichée comme l’un des plus résistants acteurs de la scène dub, la petite troupe se met insolemment au goût du jour avec un nouvel obus prenant pour cibles les médias devenus définitivement manipulateurs et dangereux

Pourtant, n’allez surtout pas imaginer que cela puisse avoir un lien sur l’orientation musicale de la petite troupe. Pas ici de courbages d’échines devant ces dangereux dictateurs, pas d’accessibilité plus grande, mais bien une suite logique de la première guerre. Car General Dub est rancunier, tenace, têtu, enfin tout ce qui ne lui permettrait pas de lâcher sa proie. Ce « Guerres Médiatiques » comprend dix huit étapes sombres, apocalyptiques et aux intensités diverses. On passe de stade d’évaluation et d’observation à de véritables pluies de balles en passant par quelques tentatives d’attaque. General Dub est malin, ne se livre pas aveuglément, réfléchis avant d’agir et livre un combat des plus efficaces contre ce monde qu’il regarde en spectateur. Comme lui, sa musique marche au pas mais se moque paradoxalement d’une quelconque discipline

Un célèbre dicton dit que celui qui en parle le moins agit le plus. General Dub semble avoir pris cette phrase comme ligne de conduite, fait peu parler de lui, mais revient toujours régulièrement faire un bilan ou même une prévision tirée de son analyse d’un monde à la dérive. Et si le charisme joue véritablement en faveur de cette armée au point de rallier à sa cause des fantassins ignorant le but de la manoeuvre, la chose dont on ne peut être plus sûr est qu’elle ne se place pas du côté des coupables… Bienvenu dans un monde pas si parallèle que cela dont, sans le savoir, vous êtes aussi acteur…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire