G&D – « The Message Uni Versa »

The Message Uni Versa[Album]
01/10/2007
(Look/Nocturne)

Il y a des couples artistiques (économiques?) dont on n’attend pas grand-chose (Benabar & Michel Sardou, Teki Latex & Lio, 50 Cent & Justin Timberlake…) et qui au passage nous le rendent bien. Il y en a d’autres en revanche qui suscitent immédiatement un pic d’adrénaline à l’énoncé de la nouvelle. Quiconque connaît les travaux de Georgia Anne Muldrow (a.k.a Pattie Blingh) et Dudley Perkins (a.k.a Declaime) ne pouvait que saliver en imaginant ce que ces deux icônes d’une soul alternative allaient bien pouvoir fricoter ensemble

Malgré le passé des deux protagonistes, cet album ne sort étrangement pas sur Stones Throw, mais sur le label fondé par Dj Design, Look Records (Phat Kat, A.G…). Que ce détail ne vous empêche pas d’aller écouter « The Message Uni Versa » car la rencontre tient ses promesses, bien que le disque réserve quelques frayeurs avant même d’en entamer l’écoute. On ne vous cachera pas une légère inquiétude lorsqu’on a vu la vingtaine de titres au dos de la pochette. On se méfie toujours des albums trop longs… On ne vous cachera pas non plus une légère déception lorsqu’on a réalisé que onze de ces vingt plages n’étaient en fait que des interludes plutôt bavardes (ou titres d’à peine plus d’une minute). On est toujours frustré avec les albums trop courts..

Restent neuf morceaux consistants dans lesquels G(eorgia) & D(udley) unissent leur savoir-faire inimitable pour tisser une soul-hop sexy et poisseuse, aux basses presque G-Funk. Les instrumentaux sont signés par la dame, qui prouve ainsi à nouveau son immense talent. Jamais faciles, et pourtant toujours efficaces, certains de ces morceaux ont même trouvé des gimmicks que n’aurait pas renié le Dr Dre de la grande époque (cf. « One », « Time » ou « MGD » feat. M.E.D). C’est dire si ça accroche l’oreille pour ne plus la lâcher… On ne remerciera également jamais assez l’inventeur de la touche « repeat » pour des petites merveilles comme ce « Godunit » ou « War Drums », aussi mélancoliques que sensuelles. Il faut dire que les ébats vocaux du couple donnent un petit coup de chaud à plusieurs occasions. Les deux partenaires n’hésitent pas à dévoiler les prouesses de leur organe (« All 4 U »), minaudent pour titiller l’autre (« Good Morning Amerikkka »), ronronnent de plaisir sur des lignes de basse langoureuses (« The Message »)… On en ressort un peu ébouriffés. A l’arrivée, seul un « Stomp » un peu vide vient ternir le tableau

Du coup, on se retrouve avec une petite demi-heure véritablement intéressante (sur les 41mn que dure l’album). Pas certain que ça soit suffisant à l’heure où le consommateur réfléchit plus souvent en terme de quantité que de qualité. Le couple Muldrow/Perkins a néanmoins prouvé que leur union était des plus légitimes. Et si nous avons assisté là aux préliminaires, on attend avec impatience de les voir passer aux choses sérieuses

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire