Gavouna – « Warm Industry »

Warm Industry[Album]
24/02/2003
(Melodic/La Baleine)

Melodic a révélé des artistes incontournables tels que Minotaur Shock, Lucky Pierre ou Pedro, c’est donc au tour de Gavouna d’être présenté au petit monde de l’électronique. Après avoir utilisé le nom de son père pour ses précédents travaux visuels, Gavouna, alias Athanasios Argianas, adopte son nom maternel pour ce premier Ep plutôt annonciateur d’une belle carrière

L’artiste s’initie à la musique à l’âge de huit ans lorsqu’on lui offre un violon, et cela le conduira jusque dans des études musicales. Influencé par des artistes tels que Kraftwerk ou Eric Satie, il accouche cette année de son premier effort que l’on pourrait rapprocher d’un Aphex Twin tout en ayant un son plus organique et des compositions moins prévisibles. Gavouna insiste sur le fait que sa musique est entièrement née de samples dans sa plus complexe création. Ici, pas de phase entièrement plagiée mais bien une évidente recherche de sons. Avec le sampler comme seul instrument, il met au monde des morceaux foudroyants d’inventivité pour un résultat final des plus convaincants. Si le piano de « Clam » peut déstabiliser l’auditeur, celui ci se raccrochera sans mal à une rythmique discrète qui ne deviendra plus présente que sur « Beluga », « Trejoyer », « Stick Trick » dans la pure veine Melodic. Gavouna possède le flair pour allier des beats juste assez présents pour laisser un plus grand espace aux instrumentations donnant une profondeur indéniable à son travail de par leurs interprétations mélancoliques et accrocheuses

Un tel travail de recherche musicale ne peut qu’aboutir sur un long maxi intéressant et on ne peut plus personnel. Si les sons utilisés peuvent avoir la prétention d’être uniques, l’écoute de cet objet sera loin de l’être. Gavouna nous a conquis, nous l’avons adopté et manque plus maintenant qu’un véritable album pour fêter cela à l’Ouzo!!!

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire