Gatechien – « 2 »

2[Maxi]
01/01/2005
(Autoproduit/Musicast)

Gatechien, nom de groupe hérité de son village natal, est un phénomène à part sur la scène française. Rappelant Belly Button qui squattait ce créneau il y a une petite dizaine d’années en France, le duo s’adonne à un rock tendu, décalé et noisy à souhait dont l’influence principale n’est autre que le houblon. Ces deux poitevins (dont l’un officie au sein de Headcases) impressionnent par leur technique, leur dextérité et nous feraient presque ainsi oublier qu’ils ne sont que deux: le bassiste semble jouer pour trois, la rythmique est appuyée et ne laisse aucun doute sur l’enthousiasme et l’envie du duo. Si la recette peut revêtir un aspect assez inaccessible et conceptuel, le talent de ces deux joyeux alcooliques rend leur musique accrocheuse tout en étant intrigante, émouvante et parfois un peu tirée par les cheveux: on pense souvent à la brutalité d’un Shellac mêlé au groove d’un Fugazi. Mais la petite ligne mélodique qui va bien arrive toujours au bon moment, comme les envolées pulsionnelles dignes de musiciens habités par des TOC. Ce deuxième disque, ne comprenant malheureusement qu’une poignée de titres, transpire impeccablement la liberté que ces deux lascars accordent à leurs instruments respectifs. Au point qu’on finisse par se demander qui possède l’autre. Le résultat est là et fait de Gatechien une des plus belles découvertes de ces derniers temps en provenance de l’underground hexagonal. En attendant un véritable album sûrement synonyme de consécration, on reprendrait bien une p’tite poire histoire de finir la gueule dans le radiateur. Gatechien for life, Gatechien for ever..

Ecoutez un extrait sur le site du groupe

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire