Gas Drummers – « Standards Down »

Standards Down[Album]
26/01/2006
(BCore/Overcome)

Avec désormais quatre albums au compteur, les andalous de Gas Drummers sont devenus au fil des ans une référence incontournable de la scène rock espagnole. Longtemps marqués à leur début par des influences hardcore mélodique héritées d’une réelle affection pour les labels Epitaph et Lookout, il aura cependant fallu attendre « Dialectics », sorti chez BCore il y a trois ans, pour entrevoir une réelle personnalité musicale. Depuis, le quatuor a parcouru l’Espagne de long en large mais aussi l’Europe et le Canada, a mûri, et comme beaucoup, a mis un peu d’eau dans son vin pour aboutir sur un rock rondement mené, chose évidente à l’écoute du dernier-né « Standards Down »

Gas Drummers poursuit donc logiquement son bonhomme de chemin, approfondit ce qu’il laissait seulement entrevoir sur son précédent effort, et propose quatorze titres contribuant à un résultat final compact et intéressant. Le hardcore mis définitivement au placard au profit de la pop, le combo se rapproche plutôt du son typique de l’indie rock américain (« Art Is Futile », « Corporate Rock Anthems »), avec notamment un son de guitare moins saturé et des rythmiques mid tempo laissant aux mélodies le temps de s’installer. Car ce qui frappe à l’écoute de ce « Standards Down », c’est sans conteste ce talent que Gas Drummer détient pour les refrains unanimement percutants et accrocheurs (« Late Night Conversations », « Back To Decadence », « Kids In My Town » surtout), qu’ils soient balancés dans un registre folk (« All That’s Left Behind ») ou définitivement rageur (« July Graves »)

Les espagnols avancent donc dans le bon sens avec ce « Standards Down » de belle facture. Un seul regret pourtant: un mix assez décevant ou les guitares paraissent bordéliques à force d’être trop éclaircies, ou le chant semble avoir été préféré à la basse, tout cela donnant un son généralement trop aigu rendant l’écoute dans un premier temps peu agréable. Mais le talent d’écriture de Gas Drummers fait vite oublier tout cela. Le groupe désormais adulte, le voilà rejoindre ceux à épier de très près..

Ecoutez un extrait iciVoir la vidéo de « Back To Decadence » ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire