Gardens & Villa – « Gardens & Villa »

gard180Album
(04/07/2011)
Secretly Canadian
Dream pop

La tradition musicale apprécie l’individu qui passe son temps à s’intéresser aux pérégrinations de l’âme. Rien de plus normal, alors, de voir en le musicien un regard: celui qu’il pose sur un paysage, une société ou un instant pour nous interroger ou nous intriguer. Ici, Gardens & Villa,  par sa capacité à observer, à dessiner et à réinterpréter ce qu’il ne connaît pas, semble être passionné par la Diméthyltryptamine, une substance psychotrope qui permet d’enclencher la mécanique des rêves. C’est par un sens subtil du dosage que le quintet de Santa Barbara génère une dream-pop aérienne qui hume l’air du temps.

Aux origines, Gardens & Villa est fondé sur les cendres d’un groupuscule de post-punk. Aujourd’hui, leur premier album éponyme, produit par Richard Swift sur Secretly Canadian (Antony & The Johnsons, JJ, Exitmusic,…), cède à la mode des mondes que l’on explore à volonté. Découvrir cette synth-pop, à la fois malicieuse et racée, aux sonorités vintage, cousine de Grizzly Bear et Beach House, peut nous mener très loin. Car, au-delà de leur influence, « Black Hills », « Spacetime » et « Sunday Morning » sont d’irrésistibles mosaïques de mélodies et de couleurs. On n’en aura jamais fini avec les rêves. Pas plus qu’avec Gardens & Villa.

En écoute


Disponible sur
itunes14

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire