Gang Gang Dance – « Saint Dymphna »

Saint Dymphna[Album]
10/11/2008
(Warp/Discograph)

Durant les trois ans qui ont séparé ce nouvel album de son prédécesseur, beaucoup d’eau a coulé sous le Brooklyn Bridge. A tel point qu’on prendrait presque les anciens de Gang Gang Dance, tapis dans leur studio pour allonger encore un peu plus leur discographie, pour de jeunes pousses adoptant avec une facilité insolente cette originalité devenue typique de l’autre côté de l’East River. Et c’est peu dire à propos de « Saint Dymphna », quatrième disque en référence à la patronne des malades mentaux et des professionnels de la psychologie, à la pochette aussi rebutante que mystérieuse, comme pour annoncer trois quarts d’heure de musique complexe, avant gardiste et élitiste. C’est pourtant de moins en moins le cas avec ces new yorkais qui, depuis trois ans et comme en témoignent leurs récentes apparitions live, ont résolument pris un tournant plus accessible (« House Jam », « Desert Storm »), plus dansant, sans toutefois dénaturer une approche très personnelle, encore parfois tribale comme sur « Afoot ». Chose pourtant peu évidente à l’écoute de l’atmosphérique et possédé « Bebey », dessinant parfaitement le véritable nouveau visage de « Gang Gang Dance » dévoilé dés « First Communion », rappelant autant Santogold que !!! (Chk Chk Chk) ou Battles avec ses couleurs brésiliennes, punk et reggaeton parfaitement fondues dans le décor de Big Apple. Et avec la plus grande cohérence, plus rien alors ne se ressemblera: « Blue Nile » puise avec calme dans la techno, le trip hop et la RnB; l’excellent « Princes », très club et porté par le flow de Tinchy Stryder, pourrait bien changer à jamais votre vision réductrice du grime. Livré en un seul bloc, ce nouveau disque de Gang Gang Dance tord le cou à cette fâcheuse manie de voiler la médiocrité d’un album derrière deux ou trois titres forts. Ici, rien ne se perd, tout se crée, se transforme, se tisse au fil des secondes, et embarque l’auditeur vers des paysages musicaux aussi inédits que captivants. L’incontournable Warp, toujours gage de qualité quoi qu’on en dise, ne s’y est d’ailleurs pas trompé en prenant le groupe sous sa coupe de ce côté-ci du Monde

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire